Les 50 qui feront le basket français en 2022 : de Jean-Aimé Toupane à Victor Wembanyama (5/6)

La rédaction
0

Retrouvez notre top 50 des personnalités qui feront le basket français en 2022, en six épisodes. Après le premier, le deuxième, la troisième et le quatrième, voici le cinquième où figurent, dans l’ordre alphabétique, Amara Sy, Jean-Aimé Toupane, Migna Touré, Lassi Tuovi, Pierre Vincent, Valériane Vukosavljevic, Fred Weis, Alain Weisz, Victor Wembanyama et Guerschon Yabusele.

Pendant les fêtes, nous vous offrons cette série premium des « 50 qui feront le basket français en 2022 » en six épisodes en accès gratuit. Tout au long de l’année, la rédaction de Basket Europe vous propose guide de la saison, dossier salaires, interviews et analyses poussées du basket français et européen en accès premium. En vous abonnant, vous aurez accès à plus de 2 000 articles premium depuis la création du site et plus encore en 2022. N’hésitez plus, abonnez-vous !

Amara Sy, l’Amiral tire sa révérence 

Sa longévité est inégalable. A 40 ans, l’Amiral dispute sa vingt-deuxième saison professionnelle, sa troisième avec le Paris Basketball… mais aussi sa dernière : il prendra sa retraite sportive à l’été 2022. Pas question toutefois de quitter les terrains de basket, qu’il aime tant. Il reste président du club de Cergy-Pontoise (NM1) et celui du SNB, le syndicat des joueurs (Syndicat National des Basketteurs). Et s’apprête à entamer sa reconversion au sein du club parisien dans un rôle qui reste à déterminer… mais proche de l’équipe fanion.

Jean-Aimé Toupane, faux pas interdit

Sa nomination à la tête des Bleues, accompagné de Cathy Melain, fut une surprise pour beaucoup tant les candidats et candidates pour remplacer Valérie Garnier après les Jeux furent nombreux et renommés au sein du basket féminin. Lui arrive du giron fédéral où il a ses bases depuis 2014 et n’a connu que le basket masculin, pour des résultats mitigés. Le père d’Axel est anecdotiquement le premier coach noir de l’équipe de France. S’il s’est raté pour sa première en Ukraine, le rebond contre la Lituanie annonce des jours meilleurs tandis que se profile très vite un tournoi qualificatif pour le Mondial 2022 en février à Belgrade… et qu’il n’a – déjà – pas le droit à l’erreur.

Migna Touré, 3×3 ou 5×5 ?

Avec Caroline Hériaud et Marie-Eve Paget, Mamignan Touré est la troisième internationale de 3×3 à être devenue internationale de 5×5 à l’occasion des qualifications à l’EuroBasket 2023. L’ailière de Montpellier est l’une des figures du 3×3 dont elle a été un temps la numéro une au ranking mondial – elle est tombée à la 8e place -, mais souvenons-nous qu’elle a moissonné en jeune en 5×5 et qu’elle a un CV déjà bien rempli en club. Sa sélection chez les Bleues du 5×5 ne doit rien au hasard. Elle pourrait s’y installer à l’avenir. Et là se poserait un sacré dilemme.

Lassi Tuovi, le premier de la classe

C’est vrai qu’il a des allures de premier de la classe… et c’est le cas. Le coach de Strasbourg est à 36 ans – il est né le dernier jour de l’année 1985 – le plus jeune de sa profession en Betclic Elite. Grâce à son mentor Henrik Dettmann, il est devenu assistant-coach de l’équipe de Finlande et de Strasbourg et la SIG l’a promu plus tard head coach en remplacement de Vincent Collet. On dit de lui que c’est un fin analyste, un gros bosseur. Et il suit un parcours finalement logique : il a été promu coach de l’équipe nationale de Finlande

Pierre Vincent, de l’ASVEL à… l’ASVEL

Il n’est pas fréquent qu’un coach revienne dans le même club, mais pour s’occuper de l’équipe féminine après celle des garçons. Dans sa carrière, Pierre Vincent a eu l’occasion de coacher son président Tony Parker en juniors, l’ASVEL et Orléans, et du côté des filles Bourges, l’équipe de France – championne d’Europe en 2009 et vice-championne olympique trois ans plus tard -, et Schio, en Italie. Sa mission est désormais d’amener l’ASVEL Lyon féminin très haut en Europe, un travail plus difficile qu’il en a l’air.

Valériane Vukosavljevic, à bas le tabou de la maternité

Championne de France avec Basket Landes, médaillée d’argent européen et de bronze olympique… Mais sa « plus belle médaille se trouvait depuis tout ce temps gardée bien au chaud ». Valériane Vukosavljevic, soeur de Joel et Gérald Ayayi, est une star du basket féminin. Depuis l’annonce de sa grossesse, la quadruple championne de France essaie de briser le tabou de la maternité dans le sport de haut niveau, elle qui prévoit un retour sur les terrains dès 2022. A l’image d’une Marième Badiane revenue plus forte que jamais à Lyon quelques mois seulement après avoir donné naissance.

Fred Weis, le consultant numéro un

Consultant pour RMC Sport, Eurosport ou Sport en France, Frédéric Weis était sur tous les fronts en 2021. A 44 ans, le vice-champion olympique de Sydney 2000 a également vécu de l’intérieur la campagne historique des équipes de France masculine et féminine à Tokyo pour Basket Europe. Et l’ancien pivot de 2,17 m continue d’oeuvrer pour la reconnaissance du basket – comme du handicap – en organisant des camps de basket classique, fauteuil ou adapté. Autant de combats à poursuivre.

Alain Weisz, la dernière valse

Il a tout connu : comme coach, en Pro B, en Pro A et en LFB ; comme sélectionneur national, avec deux campagnes de l’équipe de France aux Euro 2001 et 2003 (respectivement 6e et 4e) et une avec le Sénégal au championnat d’Afrique 2011 ; enfin comme directeur des opérations sportives de Levallois puis Boulogne-Levallois, un rapprochement entre les deux communes qui lui doit beaucoup. C’est aussi lui qui a fait venir Vincent Collet au club. À 68 ans, il entend passer la main à la fin de la saison.

Victor Wembanyama, une immense attente

Il peut courir comme un meneur, dribbler comme un arrière, shooter comme un ailier, dunker comme un ailier-fort et contrer comme un pivot. Il mesure 2,19 m et n’a que 17 ans. Et la place de n°1 de la draft NBA 2023 lui semble promise. Pour continuer sa progression, le natif du Chesnay a rejoint l’ASVEL pour se frotter à l’Euroleague. Où il est déjà capable de pointes à 10 points, 5 rebonds et 3 contres. Sa progression, physique (il pèse à peine 100 kg) et dans le jeu, va être scrutée à la loupe, tandis qu’il vit un début de saison perturbé par les blessures.

Guerschon Yabusele, le Bear sort les griffes

Il avait quitté la NBA par la petite porte en 2019 avant de prendre la direction de la Chine puis de revenir en France pour découvrir l’Euroleague à l’ASVEL. Un an et demi plus tard, le voici médaillé d’argent olympique et meilleur marqueur du Real Madrid, actuel leader de Liga Endesa et deuxième d’Euroleague. Celui qu’il faut surnommer le Bear a pris une nouvelle dimension cette saison, au point d’avoir bénéficié d’un rôle primordial avec les Bleus aux JO. Et Guerschon Yabusele n’a pas fermé la porte à un retour en NBA… mais uniquement s’il y a un rôle majeur.

À RELIRE
Les 50 qui feront le basket français en 2022 : de Nicolas Batum à Céline Dumerc (1/6)
Les 50 qui feront le basket français en 2022 : d’Evan Fournier à Sandrine Gruda (2/6)
Les 50 qui feront le basket français en 2022 : de Marine Johannes à David Kahn (3/6)
Les 50 qui feront le basket français en 2022 : d’Elie Okobo à Tony Parker (4/6)
À suivre jusqu’au 31 décembre.

Photo : Guerschon Yabusele / Jean-Aimé Toupane / Victor Wembanyama (Euroleague / FIBA / Thomas Savoja – montage Basket Europe)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

janvier 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019