Euroleague : Au courage, l’ASVEL renverse l’Etoile Rouge de Belgrade

Clément Carton
0

Sans Elie Okobo, malgré la perte d’Antoine Diot dès les premières minutes et une entame collective catastrophique, l’ASVEL a mis fin vendredi soir à sa série de six défaites en sept rencontres d’Euroleague contre l’Etoile Rouge de Belgrade (69-67).

Balayée par Monaco ce mardi, l’ASVEL a enfin débloqué son compteur en Euroleague en 2022. Mais que ce fut laborieux ce vendredi soir à l’Astroballe face à l’Etoile Rouge de Belgrade, lors de la 22e journée. Comme à l’aller, l’Etoile Rouge a tenté d’épuiser les champions de France, n’encaissant notamment que 25 points en première mi-temps. Mais le coup d’accélérateur final de Paul Lacombe (17 points, 7 rebonds) et Chris Jones (17 points, 5 passes) a eu raison de la défense serbe (69-67).

Pourtant, tous les ingrédients étaient réunis pour une soirée cauchemar. Déjà privés de ses deux ailiers David Lighty et William Howard et de ses intérieurs Victor Wembanyama et Raymar Morgan, T.J. Parker avait appris la veille le forfait d’Elie Okobo (épaule). Puis, sur la première action du match, son leader attitré du soir, le meneur Chris Jones, restait au sol, finalement sans gravité. Trois minutes plus tard, c’était au tour – plus gravement – d’Antoine Diot de rechuter au mollet droit, le même qui l’avait écarté plusieurs semaines fin 2021. Autant décimée, la formation villeurbannaise commençait à peine la rencontre qu’elle devait déjà survivre face au collectif serbe, en tout début d’une séquence de 11 matches en 24 jours. 

L’Etoile Rouge débutait la rencontre sur son rythme, remportant sans trembler le premier quart (11-17). Ce fut un bis repetita dans le deuxième acte. Chris Jones débloquait seulement son compteur à la 18e minute et, si Dylan Osetkowski tentait quelques coups, l’intensité n’était clairement pas du côté des Villeurbannais (14 pertes de balle, 1/9 à 3-points à la mi-temps). L’écart était déjà de 10 unités à la mi-temps (25-35).

Paul Lacombe réveille l’Astroballe

Le président délégué Gaëtan Muller descendait alors dans le vestiaire à la pause. Le signe que rien n’allait, et que tout devait changer. Paul Lacombe comprit le message : il inscrivait 10 points et portait son équipe de longues minutes, avant de sortir ovationné par le public de l’Astroballe. Et l’ASVEL passait logiquement devant en fin de quart-temps (49-48).

Muet jusqu’alors, Chris Jones commençait à enfiler les paniers… mais Ognjen Dobric aussi. L’Etoile Rouge reprenait les commandes (54-56, 34e). Un mano-a-mano débutait enfin, sans Nikola Kalinic, sorti pour cinq fautes. Si Ognjen Dobric finissait par égaliser à 40 secondes du terme (67-67), Chris Jones plaçait une accélération finale pour passer devant à 24 secondes du terme. Jusqu’au bout de la dernière possession, le héros serbe du soir manquait sa dernière tentative. L’Astroballe pouvait exulter, comme l’équipe de T.J. Parker. Elle en avait bien besoin !

L’ASVEL cesse ainsi sa dégringolade au classement (9-11, 12e) et aura un match important à gagner contre Munich mardi prochain. Avant ceci, un derby l’attend en Betclic Elite face à Roanne ce dimanche, diffusé sur BeIn Sports en remplacement du clasico Limoges-Pau reporté. Infiltré ce vendredi à l’épaule qui le gêne depuis un mois, Elie Okobo est incertain.

T.J. Parker, coach de l’ASVEL : « Ce fut une première mi-temps terrible à vivre. On perd beaucoup trop de ballons pour exister. Tout a changé en deuxième mi-temps. On a tout donné sur le terrain, on a mis de l’énergie. Paul (Lacombe) a été agressif. Chris (Jones) a fait du Chris, malgré un petit coup de fatigue. On a gagné un match d’Euroleague, c’est le plus important. La blessure d’Antoine ? On ne pouvait pas faire pire. Au moins, la réaction est bonne, c’est ça qui est important. »

Dejan Radonjic, coach de l’Etoile Rouge : « La première mi-temps était très bonne défensivement. Offensivement, ce n’était pas le cas. En deuxième mi-temps, et particulièrement le quatrième quart-temps, nous étions soft, sans énergie. Malgré tout, nous avons eu la possession pour l’emporter et nous l’avons loupé. C’est comme ça. »

A Villeurbanne.

Boxscore ASVEL – Etoile Rouge / Classement Euroleague

Photo : Chris Jones (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

mai 2022
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019