Euroleague : Avec un Mike James en feu, Monaco s’impose sur le terrain du Panathinaïkos

Antoine James
0

Ce mardi soir, Monaco a repris sa marche en avant en Euroleague avec une victoire sur le parquet du Panathinaïkos (83-91) qui lui permet de réintégrer le top 8. La Roca Team a notamment pu compter sur la performance de son meneur, Mike James (29 points).

Pendant que l’ASVEL s’éloigne des playoffs, Monaco s’en rapproche. Après avoir frôlé l’exploit de battre le Real Madrid la semaine dernière, les hommes de Sasa Obradovic ont repris leur marche en avant en Euroleague, dès ce mardi soir. La Roca Team a su sortir du piège tendu par le Panathinaïkos (17e), soutenu par ses supporters, pour renouer avec la victoire (83-91). Elle peut remercier son meneur américain Mike James, auteur de 29 points à 11/17 aux tirs avec des tirs précieux dans le moneytime pour éviter la désillusion.

Pourtant, les Grecs avaient démarré fort. L’arrière serbe Nemanja Nedovic inscrivait 7 des 14 premiers points de son équipe, bien suivi par ses coéquipiers, très adroits offensivement pendant que Monaco peinait à répondre à l’agressivité des locaux, sinon par quelques fulgurances de… Mike James. Mais après dix minutes, le Pana avait pris un léger avantage au score (27-19).

Dominés jusqu’alors, les Monégasques allaient répondre de la meilleure manière avec un coup de chaud encore plus impressionnant. Ils passaient au Panathinaikos un 14-1 pour repasser devant (28-33, 14e) qui se terminait sur un 30 à 15 dans le second quart-temps. A la mi-temps, Monaco avait déjà réussi à inverser la tendance (42-49), grâce au duo Mike James et Dwayne Bacon, sûrement désireux de rattraper leurs maladresses face au Real.

Mike James et Monaco résistent au retour des Grecs

Mais dans ce genre de scénarios, la Roca Team n’a pas toujours été des plus sereines… A la reprise, les visiteurs continuaient à attaquer, mais voyaient tout de même le Pana revenir petit à petit à leur hauteur. Les intérieurs Okaro White et Jeremy Evans faisaient notamment souffrir la raquette monégasque, qui lâchait des ballons précieux au rebond.

A l’entame du dernier quart, les Grecs repassaient même devant (68-67, 32e) mais cette fois, Monaco n’allait pas craquer. Paris Lee d’abord, puis Mike James ensuite, sonnaient la révolte pour reprendre une avance qui fut définitive. Malgré quelques frayeurs en fin de rencontre, l’ancien joueur des Brooklyn Nets a inscrit 13 des 19 derniers points pour assurer le succès de son équipe.

Mike James, le joueur le mieux payé du championnat de France, terminé à 29 points, bien épaulé par Dwayne Bacon (14 points à 6/8 aux tirs), Paris Lee (12 points) et Alpha Diallo (10 points, 5 rebonds). De l’autre côté, les Grecs ont pu compter sur leur collectif, avec cinq joueurs à 10 points ou plus : Nemanja Nedovic (16 points), Jeremy Evans (16 points, 6 rebonds), Howard Sant-Roos (15 points), Okaro White (12 points) et Daryl Macon Jr (10 points), mais cela n’a pas suffi pour repousser l’équipe de la Principauté.

Avec cette victoire, la cinquième sur les six derniers matches d’Euroleague, Monaco réintègre provisoirement le top 8 en vue d’une qualification en playoffs. La Roca Team, quant à elle, devra continuer sur sa lancée avec un nouveau déplacement jeudi à Belgrade, pour affronter l’Étoile Rouge (19h). Le Panathinaïkos, lui, reste avant dernier du classement et n’enchaîne pas après sa victoire contre Baskonia la semaine passée.

Dimitris Priftis, coach du Panathinaïkos : « Nous nous sommes battus à un moment du match, avec une formation spécifique. On a joué avec sérieux, et on s’est approchés quand l’écart est passé à 10 points d’avance pour Monaco. Ils ont eu des tirs très difficiles, des tirs difficiles et personnels. C’était un match difficile, nous avons essayé. »

Sasa Obradovic, coach de l’AS Monaco : « Ils sont revenus avec des rebonds offensifs trop faciles. Honnêtement, je suis content de nos gars. Je pense que tout le monde a apporté une certaine contribution au jeu hormis Mike [James], qui a marqué tous ses tirs, qui appartiennent à son répertoire. Je suis content de cette victoire. Cela nous maintient dans la lutte pour le top 8. »

Boxscore Panathinaïkos – AS Monaco / Classement Euroleague

Photo : Mike James (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019