Oleksandr Proshuta (journaliste ukrainien) : « La situation de notre pays va très bientôt revenir à la normale »

Le 3 mars dernier, le journaliste ukrainien Oleksandr Proshuta a publié un long article (en anglais) sur la situation en Ukraine, principalement sous l’angle du basket, prédisant par ailleurs la « mort » de la VTB League et l’affaiblissement général des clubs russes. BasketEurope, qui a diffusé la traduction d’une partie de cet article, l’a contacté pour obtenir des précisions sur sa vision du basket en Ukraine, sur les conséquences de la guerre actuelle sur le basket, en Russie, en Ukraine et en Europe. Un entretien-fleuve avec un homme qui symbolise la détermination du peuple ukrainien à se battre pour sa liberté.

Première chose, qui êtes-vous, quels sont vos liens avec le basket ?

Je suis journaliste. J’ai débuté comme reporter dans le football mais je suis passé au basket après l’Euro 2012. J’ai travaillé pour plusieurs sites Web, j’ai été rédacteur en chef de basket-planet.com, un site spécialisé sur le basket européen et ukrainien. J’ai aussi été commentateur, sur des matchs de NBA diffusés sur le site Megogo (il a des droits de diffusion pour la Russie et l’Ukraine) ainsi que sur des matchs du championnat ukrainien à Kyiv. Je suis en quelque sorte un ambassadeur média du basket ukrainien. Dans notre pays, nous n’avons pas beaucoup de journalistes spécialisés, particulièrement pouvant s’exprimer en anglais. Certains collègues me surnomment « Ukrainian Woj » (NDLR : « la source ukrainienne ») pour mes informations sur les transferts, les mouvements de coachs, etc. C’est quand même trop flatteur, je ne fais que transmettre des informations. J’ai aussi couvert des matchs, écrit des éditoriaux, décrit des joueurs, etc. En Ukraine, vous devez avoir plusieurs cordes à votre arc pour être considéré comme un bon journaliste et être correctement payé.

Nous avons vu que vous réalisiez un podcast et disposiez d’une chaîne YouTube. Sont-ils en anglais ou en ukrainien ? Combien de personnes vous y suivent ?

Je travaille sur un podcast appelé SportHub, une sorte de « compagnie de podcasts », qui a des canaux sur divers sujets (football, basket, NFL, cinéma, etc.). Avant le début de la guerre, nous avions quelque chose comme 5 000 abonnés à nos podcasts. Nous diffusons en russe, afin de toucher une audience plus large, la Russie étant le pays où nous étions le plus suivis. Mais je ne sais pas comment cela va évoluer – de nombreux Russes se sont déjà désinscrits. J’ai aussi participé à deux émissions sur YouTube. L’une s’est faite avec Pari-Match (la plateforme de paris la plus importante d’Ukraine), appelée Basket Room. Avec des confrères, nous y parlons du championnat ukrainien et du basket ukrainien de façon globale.Nous avons également diffusé en début d’année deux épisodes d’une émission appelée « Hour of Basketball », sponsorisée par des personnes en lien avec le BC Prometey, le champion d’Ukraine en titre. Il s’agissait d’une émission de type show TV, avec un timing serré, des temps de parole limités, etc. Les statistiques d’audience de ces deux émissions sur YouTube sont plutôt bonnes. Et les retours des téléspectateurs sont positifs, ils ont apprécié ces émissions. Avant ces émissions, il n’y avait rien de semblable en Ukraine, et il y avait une forte demande de ce type de contenu.

Photo DR

Le club de Prometey s’est installé en République Tchèque, avant de se retirer de toutes compétitions (NDLR : l’interview a été réalisée avant l’annonce du retrait de Prometey). D’autres clubs ukrainiens se sont-ils eux aussi délocalisés ?

Non, Prometey a été le seul club à se relocaliser dans un autre pays avant son arrêt des compétitions. Dans les autres clubs, les joueurs étrangers ont été libérés avant le début de la guerre. Aujourd’hui, certaines équipes laissent également partir leurs joueurs ukrainiens, ceux qui veulent partir d’Ukraine alors que l’état de guerre actuel interdit à tout homme entre 18 et 60 ans de quitter le pays. Prometey essayait de continuer sa superbe saison en BCL mais les circonstances en ont décidé autrement. Je comprends parfaitement cette décision. D’un simple point de vue basketballistique, il est très dommage de ne pas avoir pu finir la saison avec ce groupe, mais c’est évidemment tout à fait compréhensible.

Quelle est la réaction des joueurs et joueuses ukrainiens face à la situation actuelle ? Et comment réagissent les anciennes gloires du basket ukrainien comme Artur Drozdov, Kyrylo Fesenko, Vitaly Potapenko ou Sacha Volkov ?

Les joueurs actuels ont posté des histoires sur Instagram ou d’autres réseaux sociaux pour exprimer leur opposition à l’invasion russe. Inutile de dire que je suis fier d’eux. En ce qui concerne nos anciens grands joueurs, seul Kyrylo Fesenko s’est exprimé de manière nette. Il a toujours été très libre dans ses propos, ce n’est donc pas une surprise. Pour sa part, Vitaly Potapenko a quitté l’Ukraine pour les États-Unis il y a 25 ans et n’a pas gardé de liens avec le pays, ne s’identifiant même plus comme Ukrainien. Quant à Artur Drozdov, il n’est pas

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019