Betclic Élite : Bourg brise sa série noire, Nanterre renverse Roanne, la course au maintien bat son plein…

Killian Verove
0

Ce samedi se sont tenues six rencontres de la 23ème journée de Betclic Élite. De belles affiches avec son lot de surprises, plus ou moins bonnes d’ailleurs, que ce soit dans le haut du tableau ou vers la zone de relégation. Résumé.

S’il y avait bien une équipe pour qui la victoire lors de cette 23ème journée de Betclic Élite était essentielle, c’est la JL Bourg. Après cinq revers de suite, les hommes de Laurent Legname ont disposés d’une équipe du Mans toujours aussi diminuée. Sans Kajami-Keane, Bamforth et Tarpey, compliqué pour le MSB de résister, d’autant plus lorsque l’adresse n’y est pas. Résultat, Bourg-en-Bresse est parvenu à briser sa série noire en l’emportant 79 à 65. L’homme du match n’est autre que Pierre Pelos, qui termine avec 11 points et 6 rebonds pour 19 d’évaluation.

D’une série à une autre. L’Élan Béarnais, qui restait sur deux victoires de suite, voulait poursuivre sur sa belle lancée, qui coïncide sans grande surprise avec le retour d’un certain Brandon Jefferson. Absent un temps, il est revenu guider les siens, face à Gravelines-Dunkerque cette fois. Alors qu’en fin de match, rien ne semblait fait, le meneur a plié les débats, grâce à un tir à 3-points, plus un lancer franc bonus, le tout dans la dernière minute. Pourtant pas très adroit (5 sur 15 aux tirs), Brandon Jefferson termine meilleur marqueur de son équipe avec 19 points. Et l’EBPLO de l’emporter 87 à 82 et de retrouver le Top 4 de Betclic Élite grâce au faux pas de l’un de ses concurrents directs…

La course folle pour le maintien : Cholet respire, Roanne s’écroule…

…Dijon. Victorieuse face à l’ASVEL lors de la dernière journée de championnat, la JDA n’a pu faire mieux que de s’incliner face à Cholet (80 à 87), qui a notamment pu s’appuyer sur un sans-faute sur la ligne des lancers francs : 28 sur 28. Face à d’intenables Rashard Kelly (20 points) et Khadeen Carrington (19 points), Laurent Vila a pu compter sur le duo Yoan Makoundou – Dominic Artis (22 points chacun). De quoi souffler quelque peu dans la course au maintien, Cholet pointant à la 12ème place (avec 10 victoires et 13 défaites), juste devant Roanne.

Roanne qui aurait pu frapper un grand coup en s’imposant sur son parquet face à Nanterre mais qui s’est écroulé en fin de match… À huit minutes de la fin, la Chorale menait pourtant de 15 points. Une avance parfaitement construite, sous la houlette d’un Johnny Berhanemeskel en pleine bourre (29 points à 10 sur 15 aux tirs pour 23 d’évaluation) et d’un Boubacar Touré en double-double (20 points et 11 rebonds pour 28 d’évaluation). Mais voilà, s’en sont suivies de très longues minutes au cours desquelles les joueurs de Jean-Denys Choulet n’ont pas mis un pied devant l’autre, perdant pas moins de neuf ballons et offrant à Nanterre un come-back parfaitement inespéré. Les coéquipiers de Nick Johnson (26 points à 11 sur 17 aux et 7 passes décisives pour 27 d’évaluation) sont passés de -15 à +7 en un claquement de doigt. Résultat final : 91 à 98 pour Nanterre, qui sécurise sa huitième place au classement.

Le Portel s’offre Orléans, Champagne Basket s’enlise

La mauvaise opération de la soirée est signée Orléans, qui recevait Le Portel, un concurrent direct. Mais ce sont bien les Stellistes qui se sont offerts un tant soit peu de répit dans cette folle course au maintien. En l’emportant 71 à 76, les hommes de Serge Crevecoeur doublent leurs adversaires du soir au classement et remontent à la 15ème place, tandis qu’Orléans s’enlise à la 16ème, malgré un bilan commun de huit victoires pour 15 défaites.

Et enfin, Strasbourg a profité de Champagne Basket pour se relancer après la défaite au buzzer face à Monaco. Face aux performances de Léopold Cavaliere, auteur de son record en carrière à l’évaluation (26, avec 17 points et 5 rebonds notamment), et de Jordan Howard (25 points à 7 sur 9 à 3-points), les hommes de Cédric Heitz n’ont pas pu faire grand-chose. Avec cette nouvelle défaite (99 à 85), Champagne Basket continue de s’enfoncer dans les profondeurs du classement de Betclic Élite. Comprenez ici la zone de relégation, Châlons-Reims étant désormais seul 17ème…

Photo : Pierre Pelos (Eurocup)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

mai 2022
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019