L’Elan Chalon va fêter en grandes pompes les 10 ans de son fabuleux triplé

Sacha Rutard
2

Pendant plus d’un mois, l’Elan Chalon retrace l’histoire de son triplé et fête ses 10 ans, avec plusieurs temps forts du 29 mars au 16 mai.

Après une saison 2009-2010 galère où l’Elan Chalon a assuré son maintien in extremis dans l’élite,
2010-2011 fut d’une autre veine avec une finale de la Semaine des As perdue de peu face à Gravelines, une participation aux playoffs (3ème de la saison régulière), une qualification en Coupe d’Europe à la clé, et surtout un titre en Coupe de France, le premier pour le club chalonnais en Pro A depuis quinze ans.

Un avenir radieux s’offrait à l’équipe chalonnaise, d’autant qu’à l’exception d’un seul joueur américain, l’effectif était reconduit dans son intégralité, gage de continuité pour l’entraîneur emblématique, Greg Beugnot, qui entamait là sa dixième saison (2011-2012) sur les bords de Saône. Rien ne pouvait laisser supposer que l’Elan Chalon, issu d’une ville de 50 000 habitants, affichant alors le 8ème budget (4,3 M€) et la 11ème masse salariale du championnat, s’offrirait pareil festin, ce d’autant que le lock-out NBA aidant, quelques grosses pointures nationales présentaient de prometteuses garanties pour certains clubs ambitieux.

C’était sans compter sur la formidable dynamique de l’Elan qui, fort d’un groupe solidaire, uni comme les cinq doigts d’une même main, animé d’un état d’esprit hors du commun, assuma parfaitement son nouveau statut, dominant Gravelines, qui sera premier de la saison régulière, puis Orléans chez lui pour commencer. La défaite face à Cholet à domicile n’entama en rien le moral des troupes, et même si à Lyon-Villeurbanne, Tony Parker et Rony Turiaf raflèrent la mise, Chalon enchaîna ensuite sur une belle série de sept succès dont trois sur parquet adverse. Une défaite au Havre (d’un point) clôtura la phase aller, avant une nouvelle série de six victoires qui assurèrent au moins une place dans les quatre premiers.

Entre temps, une Semaine des As parfaitement négocié permit au club d’inscrire pour la seconde fois son nom à un palmarès national (nette victoire sur Gravelines, 73-66). Mais deux revers à domicile (Roanne et Nanterre) entamèrent quelque peu l’enthousiasme ambiant. Toutefois, l’écart était suffisant et quatre nouveaux succès importants (dont deux à Nancy, et contre Cholet) permirent à l’Elan de glaner la seconde place du classement, niveau encore jamais atteint dans l’histoire du club.

Après avoir franchi sans difficulté le cap des huitièmes (St Vallier, Pro B) et des quarts de finale (Roanne), la qualification pour la finale de la Coupe de France s’avérait beaucoup plus ardue, Cholet ayant plus que tenu tête aux Chalonnais au Colisée. On prend les mêmes et on recommence… Ainsi le mythique CSP Limoges se retrouvait-il pour la seconde fois consécutive sur la route de l’Elan en finale à Bercy. Et cette saison les Limougeauds avaient été sacrés champion de France de Pro B ! Mais rien ne devait arrêter Chalon dans son élan, qui ajoutait donc un second titre dans la même saison, avec un duo Blake Schilb – Ilian Evtimov (MVP avec 28 points) de grande classe. Pas question de s’arrêter en si bon chemin. Retour à Bercy après des demi-finales de playoffs au couteau (trois matchs) face à Orléans et l’ancien coach Philippe Hervé. Les cintres du Colisée en tremblent encore.
Et contre Le Mans en finale, il n’y eut guère photo. Steed Tchicamboud et ses coéquipiers n’étaient pas disposés à laisser filer cette formidable occasion d’égaler le record détenu par l’Elan Béarnais depuis 2003, à savoir rafler les trois trophées de Pro A mis en jeu en 2011-2012.Du bel ouvrage avec un Schilb de gala qui fut d’ailleurs sacré MVP de la finale, mais aussi de la saison régulière. L’Elan Chalon venait de conquérir le Graal rejoignant ainsi le gratin des clubs qui ont marqué l’histoire du basket français.

Le coup d’envoi sera donné le 29 mars.
Une opération menée conjointement avec le syndicat des commerçants du Centre-Ville de Chalon et le club pour faire vivre les couleurs du club, et son histoire. Les commerces seront habillés de rouge et de blanc dans les devantures et à l’intérieur, les passants pourront apercevoir des fanions et des écharpes « Triplé » aux couleurs du club chalonnais, et de nombreuses opérations y seront menées.

Un match événement au Colisée le 9 avril
La fête continuera le samedi 9 avril au Colisée avec la venue d’Ilian Evtimov, MVP de la Coupe de France et joueur ayant participé au plus grand nombre de matchs officiels sous les couleurs de l’Elan (274). A cette occasion, Ilian Evtimov sera le 2e joueur à avoir son maillot retiré.
Le club emmènera le public 10 ans en arrière avec son musée éphémère et de nombreux cadeaux seront à gagner pendant le match.
Elan History – le podcast
Elan History plongera les fans dans les coulisses du Triplé avec dix podcast d’hommes et de femmes ayant vécu ce sacre de l’intérieur : Greg Beugnot, Blake Schilb, Steed Tchicamboud, Dominique Juillot… et d’autres interviews. A écouter sur les réseaux à partir du 11 avril.
Exposition sur les quais
A partir du 19 avril et jusqu’au 16 mai, les quais seront le théâtre des plus grands moments de ce triplé avec une exposition des photos de l’époque.

Photo : Elan Chalon

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

2 Responses
  1. RichDac

    On sait bien que les basketteurs chaussent grand mais ce n’est pas une raison pour ne pas utiliser l’expression correcte ‘en grande pompe’ au singulier

  2. PLASSE Charlie

    J’ai 3 amis qui ont contribué à la grandeur de ce beau Club.
    Dominique JUILLOT, Philippe HERVE et Grégoire BEUGNOT
    MERCI à ses 3 personnes pour tout ce qu’ils ont apporté au basket Français. Bises à vous 3…! Charlie PLASSE.

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

mai 2022
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019