Les joueurs de l’Étoile Rouge de Belgrade ont refusé de tenir une bannière avec le message « Stop the War »

Killian Verove
0

Seuls les joueurs du Zalgiris Kaunas et les arbitres tenaient cette bannière aux couleurs de l’Ukraine. De quoi faire réagir les supporters lituaniens de la Zalgirio Arena, qui se sont mis à huer l’Étoile Rouge de Belgrade.

Ce dimanche soir, le Zalgiris Kaunas recevait l’Étoile Rouge de Belgrade en Euroleague. Une rencontre spéciale, qui aurait dû être mise en valeur comme étant le tout dernier match de Paulius Jankunas dans cette compétition, mais qui a rapidement pris une tout autre tournure. Avant même le coup d’envoi de la rencontre, les deux équipes se sont présentées sur le terrain. Sauf que les joueurs de l’Étoile Rouge de Belgrade ont refusé de montrer leur soutien à l’Ukraine en tenant une bannière avec le message « Stop the War ». Les fans du Zalgiris Kaunas se sont immédiatement mis à huer la formation serbe pour leur décision.

De quoi faire de ce match un enchaînement de messages politiques, puisque s’en sont suivis des chants et autres invectives à l’encontre de l’Étoile Rouge de Belgrade et de la Serbie. Au final, même si c’est le Zalgiris Kaunas qui l’a emporté (103 à 98), après prolongation, pour la dernière de Paulius Jankunas (13 points et 7 rebonds), l’incompréhension autour de cette décision a pris le dessus.

« J’espère vraiment que la paix viendra bientôt »

Après la rencontre, Dejan Radonjic, entraîneur de l’Étoile Rouge de Belgrade, n’a pas souhaité s’attarder sur le sujet. « Pourquoi cette décision ? Ce n’est pas une question pour moi. J’espère vraiment que la paix viendra bientôt, c’est tout », a-t-il déclaré. De son côté, Jure Zdovc, coach du Zalgiris Kaunas, n’a pas voulu trop en dire non plus, même s’il a suggéré que le problème puisse être plus profond : « Ce n’est pas à moi de faire des commentaires. C’est toujours du sport. Tout le monde a sa propre opinion. Cependant, je crois que ce n’est pas leur opinion personnelle, pas celle de l’entraîneur ou des joueurs. Ce ne sont pas eux qui décident de ce qui doit être fait, mais ça vient de plus haut. »

Enfin, sur Twitter, Aaron White, joueur de l’Étoile Rouge de Belgrade, a écrit le message suivant : « En tant qu’équipe, on nous a dit de ne pas toucher le drapeau. Je voudrais préciser que je ne soutiens pas la guerre et je veux la paix dans notre monde. »

Photo : Euroleague

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

mai 2022
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019