Euroleague : Face à l’Olympiakos, Monaco veut écrire un peu plus sa légende

Clément Carton
0

Première équipe à se qualifier pour les playoffs d’Euroleague dès sa première saison dans la compétition et premier représentant français dans le top 8 depuis l’ASVEL en 2001, l’AS Monaco défie l’Olympiakos en quarts de finale dès mercredi soir (20h). Un affrontement en trois manches gagnantes et à l’avantage du terrain pour les Grecs, qui disposent du meilleur bilan de la saison à domicile, mais à la dynamique du côté des hommes de Sasa Obradovic.

Jusqu’où s’arrêtera la Roca Team ? Imaginez plutôt, l’AS Monaco figure parmi les huit derniers représentants de la plus prestigieuse compétition européenne et vient de renouveler son bail pour la saison prochaine. Qui aurait prédit une telle destinée il y a exactement 10 ans, en 2012, quand le club végétait en quatrième division ? Le club de la Principauté a ensuite enchaîné trois montées en quatre ans avant de s’installer en un temps record, sous la tutelle de l’homme d’affaires ukrainien Sergey Dyadechko, comme une puissance du championnat de France. Et même européenne, car l’ASM est montée deux fois sur le podium de la BCL (3e en 2017, finaliste en 2018) et s’est ouvert les portes de l’Euroleague à la faveur de son titre d’Eurocup la saison dernière. Puis elle a intégré le top 8 de la C1, avec le concours d’un changement de coach – et de président – en cours de saison, devenant l’une des équipes les plus redoutées d’Europe, et remportant 13 victoires sur les 16 derniers matches. Personne n’a fait mieux. 

Les obstacles furent pourtant nombreux. En présaison, il a fallu au club monégasque obtenir une dérogation pour jouer dans sa propre salle Gaston-Médecin, pas aux normes requises par la compétition, en réalisant des travaux express l’été dernier (la capacité de la salle passant de 2 840 places à 4 090 places). Puis construire un collectif de toute pièce en ne conservant que deux joueurs du titre d’Eurocup. Mais aussi remercier son coach historique, Zvezdan Mitrovic, avec qui la Roca Team a grimpé les échelons de la Pro B jusqu’aux sommets européens, alors qu’elle figurait au 14e rang de l’Euroleague après un tiers de la compétition (5 victoires, 9 défaites). Et enfin, quand elle avait été performante jusqu’alors face aux clubs russes (quatre succès sur cinq possibles), se remobiliser malgré l’annulation de ses victoires, forçant l’équipe de Sasa Obradovic à cravacher jusqu’à l’avant-dernière journée pour composter le précieux billet. Jamais dans l’histoire une équipe ne s’était jusqu’alors qualifiée pour les playoffs dès sa première saison en Euroleague…

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Photo : Monaco, Mike James au centre, contre l’Olympiakos (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

mai 2022
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019