Germain Castano très remonté contre le scénario « incroyable et dramatique » qui fait descendre Orléans en Pro B

Killian Verove
8

Orléans relégué en deuxième division sur une décision arbitrale à la dernière seconde, dans un match couperet entre Le Portel et Fos… Germain Castano ne le digère pas.

Orléans va retourner en deuxième division, pour la première fois depuis la saison 2017-2018. La faute à un scénario qui fait beaucoup de bruit depuis ce mardi soir décisif. Car même s’ils n’avaient plus leur destin entre leurs mains, les hommes de Germain Castano pouvaient encore espérer se maintenir en Betclic Élite. Pour cela, il leur fallait l’emporter, sur le parquet de Gravelines-Dunkerque, ce qu’ils ont fait (90 à 87). Mais il fallait aussi qu’un de leur concurrent direct, le Paris Basketball ou Fos Provence, s’incline. Ce qui n’a pas été le cas.

D’un côté, les Parisiens ont collé 16 points à Boulogne-Levallois, ancien leader qui a longtemps caracolé en tête du classement de Betclic Élite. De l’autre, un scénario catastrophe, pour l’OLB du moins. Alors que Le Portel et Fos Provence filaient tout droit en prolongation (79 partout), les arbitres ont sifflé, à moins d’une seconde de la fin des 40 minutes, une faute technique à Mathieu Wojciechowski pour avoir mordu la ligne de touche sur la dernière remise en jeu fosséenne. De quoi offrir les lancers francs de la victoire aux hommes de Rémi Giuitta et crucifier les derniers espoirs orléanais.

Passablement agacé, Germain Castano a réagi en conférence de presse d’après-match (propos recueillis par La République du Centre).

« Vous avez vu le scénario qui est quand même incroyable ! Mettre une faute technique à 0’5 de la fin… Moi je pense que ces arbitres-là ne connaissent même pas la situation. Pour siffler, à 0’5 une faute technique, tu décides de ce qu’il va se passer. Oui, il a peut-être fait ça, oui… mais là… Là il y a des gens qui vont perdre leur travail. Donc cette faute technique, tu ne la mets pas. Ils mettent un tir à trois points ou à deux points, à 0’5, bravo. Mais tu leur donnes pas comme ça un lancer-franc pour aller gagner… Enfin je ne vais pas commencer, après on va dire que je cherche des excuses… Ca ne rentre pas dans ma tête. Le mec met une faute technique à 0’5 alors qu’il y a une prolongation à jouer, laisse les joueurs décider ! Laisse les joueurs décider de qui va descendre ! Et si en prolongation Fos gagne, et puis on descend, c’est pas pareil ! C’est dramatique, c’est dramatique. Des mecs vont perdre leur boulot. Moi, et mon staff, on va perdre notre boulot… Enfin, très honnêtement attention, le cas Castano Germain, j’en ai rien à foutre ce soir : ce qui m’intéresse c’est l’OLB. Je suis triste pour l’OLB et pour les amoureux de l’OLB. Excusez ce que j’ai dit… Il y a des choses importantes dans les décisions et elles sont lourdes de conséquences. »

Très remonté, l’entraîneur d’Orléans a préféré laisser parler son émotion et sa déception, plutôt que de se lancer dans des explications qu’il a jugé « déplacées » sur le moment.

« Je crois que c’était écrit. J’ai une grosse pensée pour tous les Orléanais, qui aiment l’OLB comme moi. Le public, ceux qui ont fait le déplacement, ceux qui étaient en blanc mardi dernier. Et aussi tous les salariés du club, je suis triste pour ces personnes-là parce qu’on n’a pas sauvé les meubles. On pouvait sauver notre saison avec un match, et c’est tombé du mauvais côté. De toute façon, cette saison, il n’y a pas eu de match normal. On est KO debout. C’est la tristesse pour tous ces gens-là, avant tout.

Ça a été dur. Mais j’ai des explications. J’ai des choses à dire, mais je ne pense pas que ce soit le moment… Il y a des choses à dire mais ce serait déplacé de parler de ça maintenant. Moi la pensée que j’ai, c’est pour tous ces Orléanais qui ont fait le déplacement. Il y a trois ans de ça, on est montés en première division, et mardi dernier j’ai vu quasiment la même salle mais on n’a pas réussi à garder notre destin entre les mains. J’ai les symptômes d’un homme triste. Donc je ne préfère pas m’aventurer dans un chemin que je ne vais pas tenir. Mais on aura le temps d’en parler, j’ai des choses à vous dire. »

Germain Castano, entraîneur d’Orléans

Photo : Germain Castano (OLB)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

8 Responses
  1. Hugo

    Si je peux me permettre, il parait qu’il y a eu 35 matchs avant pour se maintenir.
    ET y’a des emplois qui vont se perdre, mais si d’autres descendent, les emplois vont se perdre ailleurs, donc je comprends pas trop.

    Faut savoir accepter et faire profil bas parfois.

    1. Moizan

      Hugo, mis à part le fait que c’était 33 matchs avant il n’en demeure pas moins que quiconque connaît le basket ne trouvera pas normal qu’un arbitre décide du sort d’un match ou d’un club avec ce genre de décision à 0,5 seconde de la fin du match. Réglementairement il a peut-être raison mais un peu de psychologie aurait été plus sain. Sinon on applique les règles à la lettre tout le temps et toute la saison et là il y a débat. Quand au fait que les conséquences humaines suite à une descente soient dramatiques, je suis d’accord que c’est pareil pour tout le monde.

  2. Luc

    J’ai vu le match et pour moi de tels arbitres n’ont rien à faire sur un parquet. La dernière décision c’est purement et simplement un véritable scandale.
    Bonne continuation à Germain.

  3. Golliot

    Pour avoir était au match du Portel contre foss
    Le Portel a jouer jusqu’à la dernière seconde les arbitres si on peu les appeler comme sa font plus un trafic de qui monte et qui descend c est a dénoncer et vous avez raison du scandale que vous dénoncer
    Bonne chance à vous Orléans pour votre prochaine saison car la décision est scandaleuse et tout un peuple portelois a crier et huer au scandale mais la fédération bien sûr protège ces arbitres et nous mettrons mêle des amandes voir un entraîneur en dehors des bancs pendant au moins un match a la reprise ils etaits de sacrés comédiens en tout ce trio et on tout calculé

  4. Bernard D

    J’étais au match au Portel
    Je comprends mr castano, ce qui s’est passé à 0,5 secondes de la fin du match est scandaleux
    Le portel a joué le jeu en égalisant mais »3 malhonnêtes  » ont faussé le classement du championnat, d’ailleurs ils s’étaient déjà activés tout le match en ayant cet objectif

    1. philippe S

      Pourquoi diantre le joueur du Portel risque-t-il de commettre une faute alors que son club ne risque rien sur ce match ? Les arbitres ont bon dos, mais le joueur a donné le « bâton pour se faire battre »

Répondre à Golliot Supprimer

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

octobre 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019