Porté par ses Français, le Real Madrid s’offre Barcelone et rejoint l’Anadolu Efes en finale de l’Euroleague !

Clément Carton
0

Porté par son trio français Guerschon Yabusele – Fabien Causeur – Vincent Poirier, le Real Madrid s’est débarrassé sur un fil de son ennemi juré, le FC Barcelone, en demi-finale de l’Euroleague (86-83). Les hommes de Pablo Laso affronteront les tenants du titre de l’Anadolu Efes en finale samedi soir (19h). Les Catalans sont ainsi privés d’un remake de la finale de la précédente édition.

Longtemps en tête, le FC Barcelone, leader de la saison régulière, croyait tenir sa revanche contre l’Anadolu Efes pour un remake de la finale 2021. Il n’en sera rien. Comme la première demi-finale remportée par l’Anadolu Efes grâce à un buzzer fantastique de Vasilije Micic, l’issue de ce clasico dantesque s’est jouée dans les dernières minutes. À 75-75 à deux minutes du terme, le Real Madrid a fini par se détacher dans le money time grâce à cinq points consécutifs de Fabien Causeur (18 points à 6/12 aux tirs, 3 interception), un dernier block de Vincent Poirier (6 points, 5 rebonds, 3 contres) et un ultime lancer franc de Guerschon Yabusele (18 points à 6/9 aux tirs, 8 rebonds). La splendide performance individuelle de Nikola Mirotic (26 points, 12 rebonds, 5 passes, 2 interceptions pour 39 d’évaluation) n’aura donc servi à rien. 

https://twitter.com/EuroLeague/status/1527390431368990725

Les montagnes russes avaient débuté dès les premières secondes du match. Auteur des 8 premiers points de son équipe (2-8, 3e), Guerschon Yabusele avait mis le Real sur les bons rails. Problème : l’adresse extérieure du Real tombait (3/14 à 3-points à la pause) et le MVP de la saison régulière Nikola Mirotic réalisait en face une première mi-temps exceptionnelle (14 points, 6 rebonds). Le Barça était logiquement en tête avant la mi-temps grâce notamment à un 11-1 avant de regagner les vestiaires (45-34).

Guerschon Yabusele en leader, Fabien Causeur en sauveur

Sauf que le Real Madrid entamait alors une sacrée remontée, basée sur du jeu rapide (47-41, 23e). Toujours barrée par Nikola Mirotic (54-43, 25e), l’équipe de Pablo Laso revenait, au train, grâce notamment au trio Sergio Llull – Rudy Fernandez – Fabien Causeur et repassait enfin devant en toute fin de troisième acte (56-60).

C’est ensuite lors du quatrième quart-temps que les spectateurs français ont pu en prendre plein la vue. Tour-à-tour, les trois Frenchies Fabien Causeur, Vincent Poirier et Guerschon Yabusele – Thomas Heurtel, le quatrième mousquetaire, étant toujours écarté depuis début avril – portaient le Real dans le money time (66-73, 36e). Si Nicolas Laprovittola (17 points) et Nikola Mirotic parvenaient à faire douter la Stark Arena, ce sont bien les joueurs tricolores – et l’inusable Sergio Llull (15 points) – qui ont mis fin aux espoirs catalans à la suite de nombreuses tentatives de faute et de lancers francs (83-86).

Quatre ans après sa dernière finale d’Euroleague contre Fenerbahçe en 2018, le Real Madrid est de nouveau à 40 minutes du titre, lequel serait le 11e de son histoire. Face aux Madrilènes, les Turcs de l’Anadolu Efes – et ses deux représentants tricolores Adrien Moerman et Rodrigue Beaubois – tenteront eux de s’offrir un doublé samedi soir (19h, sur La Chaîne L’Equipe). Le FC Barcelone retrouvera de son côté l’Olympiakos dans la petite finale.

Boxscore FC Barcelone – Real Madrid

Photo : Guerschon Yabusele (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019