La sensation Cholet, le « poil à gratter » des playoffs de Betclic Elite

Cholet a ouvert mardi soir le bal des playoffs 2021-2022 de Betclic Elite en faisant tomber l’ASVEL sur son parquet. L’équipe de Laurent Vila, auteur d’une deuxième partie de saison féérique, croit en ses chances de faire tomber le leader de la saison régulière dès vendredi soir à La Meilleraie (20h30), dans ce quart de finale en deux manches gagnantes.

Chaque saison amène son lot de surprises en championnat de France. Depuis l’instauration des demi-finales et finales au meilleur des cinq matches en 2013 et hors playoffs en matchs secs en 2021, seules deux éditions ont vu les deux premières têtes de série s’affronter en finale (Limoges et Strasbourg en 2014 et l’ASVEL et Monaco en 2019). Un scénario qui prouve que ce championnat ouvre la porte aux sensations, notamment en raison des quarts de finale qui se jouent au meilleur des trois, malgré les dominations sans partage du duo d’Euroleague en termes de budget. Cette entrée en matière des playoffs 2022 ne déroge pas à la règle : Dijon, cinquième de la saison régulière, a surclassé Limoges à Beaublanc (70-94), et Cholet – qualifié in extremis aux playoffs après avoir été relégable à la mi-saison – a renversé la tête de série numéro un, l’ASVEL, qui restait sur onze victoires de rang en Betclic Elite (70-74). Et ce sans une once d’affolement, après avoir pourtant compté 11 longueurs de retard à la pause (43-32). Un exploit qui n’en est plus un tant l’équipe des Mauges enchaîne. 

« On sait qu’on est un poil à gratter et qu’on a rien à perdre. On est restés soudés et on a essayé de rester au contact jusqu’à la fin, apprécie le serein Boris Dallo, 10 points et 4 rebonds mardi soir, l’un des artisans du retour choletais, en conférence de presse. À un moment-donné, il faut arrêter de jouer les petits bras. On fait une très bonne deuxième partie de saison. On est sûrs de nous parce qu’on travaille, on a travaillé dur et on est passés par des moments difficiles pendant la saison. On était dans le seau et on a réussi à se récupérer tous seuls. La deuxième partie de saison montre qu’on est une équipe qui joue au basket. Personne ne nous…

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Photo : Dominic Artis (Infinity Nine Media)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019