Euroleague : Une étude démontre que tous les clubs perdent de l’argent

Une étude effectuée par l’European Basketball Advisory Group et que rapporte Eurohoops expose les problèmes au niveau financier et de gouvernance auxquels l’Euroleague devra faire face à l’avenir, soulignant une fois de plus la nécessité d’une coopération avec toutes les principales parties prenantes du basket-ball, à commencer par la FIBA.

On y lit notamment que si les revenus de la ligue augmentent chaque année, tous les clubs perdent beaucoup d’argent, les chiffres exacts dans la plupart des cas sont inconnus et la seule exception selon les données publiques est actuellement ALBA Berlin. On peut ajouter que l’ASVEL et l’AS Monaco doivent fournir des données à la DNCG française qui éclaircira leurs situations. Selon la conclusion de l’étude : 

« Au cours de la saison 2022-23, la réglementation du FPSFP autorisera (encore) jusqu’à 50 % d’apports d’actionnaires. Cela implique qu’il existe encore des clubs qui sont actuellement au-dessus de ce seuil, c’est-à-dire qui génèrent essentiellement chaque année des pertes égales voire supérieures à la moitié de leur budget total. Dans ces circonstances (économiquement irrationnelles), une entreprise « normale » ferait faillite après une période de temps relativement courte ».

Selon les données d’IMG, la collaboration avec l’Euroleague est rentable pour IMG, malgré le fait que la joint-venture avec l’EuroLeague a présenté jusqu’à présent un total de 7 millions d’euros de pertes. Selon le rapport : 

« Du point de vue d’IMG, et sur la base de l’interprétation des informations accessibles au public, on peut conclure que le partenariat avec l’Euroleague semble être globalement rentable pour IMG/Endeavour, puisque IMG a généré un revenu net total de 54,1 millions de dollars à partir de la fourniture de services techniques et de production ainsi que la représentation à l’Euroleague depuis le début du partenariat en 2016. La participation d’IMG dans Euroleague Ventures ne semble pas non plus avoir généré de pertes du point de vue d’IMG ».

Dans la conclusion du rapport, on peut lire :

« Relever les défis de gouvernance comme expliqué ci-dessus devrait avoir la plus haute priorité absolue pour toutes les parties prenantes au sein du système de l’Euroleague, en particulier pour le nouveau PDG qui succèdera à M. Bertomeu. En particulier, parvenir à un accord avec la FIBA ​​et faire la lumière sur le passé, à la fois en termes financiers et de gestion, devrait être parmi les premiers éléments d’action afin de rétablir la confiance et la coopération. La transparence, la responsabilité et l’intégrité devraient devenir les principes directeurs dans tous les domaines. Tous les changements nécessaires dans la structure des entités, les organes de décision, ainsi que la réglementation, doivent être effectués de toute urgence ».

Et il y a un énorme écueil qu’il faut éviter : 

« Si les principaux dirigeants et décideurs du basket européen ne voient pas la nécessité d’agir ensemble et de mettre de côté les egos et les agendas personnels, alors il est probable que la crise actuelle évoluera vers d’autres crises, et le basket européen continuera de perdre du terrain ».

Photo : Donta Hall (AS Monaco, Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019