La finale de la ligue espagnole, Barça-Real, démarre ce soir sur MCS Basket

Sacha Rutard
0

Ce soir (21 h), nouvelle édition du clasico en finale de la liga Endesa, FC Barcelone-Real Madrid, à suivre en exclusivité sur MCS Basket.

Le Real Madrid a touché le fond trois jours après sa défaite, du 10 avril, dans le Clasico où le Barça s’était imposé après prolongation. A Bilbao, le Real a concédé sa huitième défaite en neuf matchs, du jamais vu. Depuis, l’équipe madrilène a retrouvé toute sa superbe enchaînant 15 victoires en 16 matchs, c’est-à-dire qu’elle a tout gagné sauf la finale de l’Euroleague face à Anadolu Efes (57-58), y compris son duel en demi-finale du Final Four sur le Barça (86-83).

Pourtant, le Real doit surmonter de sérieux obstacles. Son coach, Pablo Laso a été victime d’un infarctus du myocarde et c’est son adjoint Chus Mateo qui est désormais sur le banc. D’autre part, il enregistre une cascade de coups durs au poste de meneur : Sergio Lull (adducteurs), Alberto Abalde (pied) et même Thomas Heurtel (cheville), qui a effectué un rapide retour sur le terrain, ont rejoint la liste des blessés déjà occupée par Nigel Williams-Goss et Carlos Alocen. Lull et Albalde devraient jouer ce soir, pas les autres…

Le Real peut, à l’inverse, compter sur le trio d’extérieurs Adam Hanga, Fabien Causeur, Gabril Deck, pétri de talents en attaque et interchangeables en défense. Il faut remarquer aussi que Rudy Fernandez, 37 ans, a toujours le compas dans l’oeil. Il a enfilé 34 triples en cinq matches de playoffs avec 43,6% de réussite. Et puis, à l’intérieur, Madrid a quelques colosses à disposition avec les Français Vincent Poirier et Guerschon Yabusele, et le Capverdien Walter Tavares, qui a obtenu une évaluation de 27,3 en demi-finale, la plus haute moyenne pour un Merengue depuis Arvidas Sabonis, il y a 27 ans.

Jasikevicius, le maître du Clasico

C’est dans la peinture que le Real peut prendre l’avantage. Dans les autres secteurs, le Barça n’est pas non plus forcément à son meilleur. Le meneur Nicolas Laprovittola a perdu un peu de sa superbe. Kyle Kuric a un sérieux problème avec sa ligne de mire (2/16 à trois-points lors des sept derniers matches). La cheville du Turc Sertac Sanli est douloureuse. Dante Exum ne semble plus être dans les petits papiers du coach Sarunas Jasikevicius.

Mais le Barça a quantité d’armes à sa disposition, à commencer par celui qui a été distingué comme le MVP de l’Euroleague, Nikola Mirotic. En plus, le Barça a l’avantage du terrain, ce qui n’est pas rien. Il a gagné 5 des 7 Clasicos de la saison, et Jasikevicius en est à 11 victoires en 15 Clasicos depuis qu’il est sur son banc.

Autres temps forts de la semaine : ce soir (19h30), le Match 4 de la finale de la ligue turque entre Anadolu Efes et Fenerbahçe, et aussi la finale de la ligue italienne entre la Virtus Bologne et Milan. Tout ceci est à suivre en exclusivité sur MCS Basket.

https://twitter.com/mcsbaskettv/status/1536287260970307586

Photo : Vincent Poirier (Real, Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019