Léopold Cavalière (équipe de France 3×3) avant le début de la Coupe du monde : « On vise une médaille »

Clément Carton
0

Sélectionné pour disputer la Coupe du monde à Anvers (du 21 au 26 juin), Léopold Cavalière va vivre sa toute première sélection en équipe de France 3×3. Avec l’objectif de décrocher une médaille mondiale.

À deux ans des Jeux Olympiques de Paris 2024, l’équipe de France 3×3 lance sa répétition générale lors de la Coupe du monde à Anvers, du 21 au 26 juin. Chez les hommes, Karim Souchu a choisi quelques habitués mais également un petit nouveau, Léopold Cavalière, parmi sa liste. L’ailier de Strasbourg rêve de ramener une médaille aux Bleus.

« Le premier objectif, c’était d’être sélectionné pour pouvoir porter ce maillot de l’Équipe de France. Je ressens beaucoup de fierté de porter le maillot bleu pour la première fois en compétition officielle. Le deuxième objectif, c’est de faire un bon résultat, et par bon résultat, j’entends une médaille. On sait que c’est ambitieux mais on veut repartir avec une médaille autour du cou et on va tout donner pour réussir. Derrière, il y aura d’autres compétitions internationales avec à terme les Jeux Olympiques. Bien sûr, j’y pense et j’aimerais participer aux Jeux Olympiques à Paris, c’est vraiment un rêve pour moi d’autant qu’ils sont organisés en France, mais aujourd’hui la priorité c’est la Coupe du monde », a-t-il confié au site de la fédération consacré au 3×3.

> Abonnés – Mi-temps avec Léo Cavalière (Strasbourg) : « Je ne cherche pas à être la star des statistiques mais à ce que lorsque je suis sur le terrain, l’équipe joue bien »

S’il s’agit d’une première expérience avec le 3×3, Léo Cavalière (2,03 m, 26 ans) estime que l’équipe a un gros potentiel, après quelques semaines de prépa.

« La préparation s’est très bien passée, on fait un premier tournoi en Serbie où on apprend à se connaitre. Le stage à Voiron était très enrichissant avec un quasi-sans-faute sur le tournoi amical international du Big Twelve. On sent que l’équipe monte crescendo au fur et à mesure de la préparation. Même si ça ne fait pas longtemps qu’on joue ensemble on a déjà bien exploité notre marge de progression et on compte bien continuer à le faire pendant le mondial. On a la vitesse, l’exécution et je pense que ça fait partie de nos forces. C’est un vrai avantage par rapport aux autres équipes. En plus de ça, on a cette polyvalence entre la vitesse et la puissance qui est très intéressante pour l’équipe avec des profils très différents. »

Les Bleus débuteront leur compétition ce mardi 21 juin à 14h25 face à la Nouvelle-Zélande puis joueront à 15h55 contre le Brésil, avant d’affronter jeudi la Serbie (14h) puis Porto Rico (15h55).

Photo : Léo Cavalière (FIBA 3×3)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019