Finale Betclic Elite : l’ASVEL assomme Monaco et décroche un match 5 décisif !

Clément Carton
0

Dos au mur et à l’extérieur, l’ASVEL a récupéré mercredi soir l’avantage du terrain sur Monaco dans cette finale de Betclic Elite grâce à un succès foudroyant à Gaston-Médecin (68-85). Les deux équipes étant désormais à égalité (2-2), tout se jouera samedi soir (20h30) dans un match 5 décisif à l’Astroballe !

C’est une réaction de champion affichée par le collectif de l’ASVEL. Alors qu’ils étaient une nouvelle fois menés dans cette finale de l’édition 2022 du championnat de France, les Villeurbannais, double tenants du titre, ont brillamment sauvé leur peau mercredi soir pour recoller à 2-2 dans la série (68-85). Un succès conquérant, acquis grâce à une solidarité défensive (28 points encaissés en première mi-temps) et une adresse inversée par rapport au match 3 (10/20 à 3-points contre 6/21 pour Monaco).

Comme lors du match 2, les coéquipiers d’Elie Okobo (11 points, 5 passes en 19 minutes) n’ont jamais laissé de chance aux Monégasques. L’entrée en matière en fut la copie conforme. Très agressive, l’ASVEL ne laissait aucune seconde de répit à la Roca Team dans les premières minutes du match. Portée par ses leaders Elie Okobo et David Lighty (0-7, 3e), l’équipe de T.J. Parker était d’une étonnante justesse offensive, mais surtout défensive. 

Frustrée, l’ASM ne s’en remettait qu’au seul Mike James, auteur de 7 des 9 premiers points monégasques, pour scorer. Mais dans la douleur (3/14 aux tirs, 4 ballons perdus, 2 d’évaluation collective contre 28 pour Villeurbanne après dix minutes), presque crispée par l’enjeu (9-22).

28 points encaissés en première mi-temps pour l’ASVEL

Contrairement à quarante-huit heures plus tôt, Lyon-Villeurbanne faisait aussi preuve d’adresse extérieure par l’intermédiaire de Chris Jones (11-27, 12e). Et même s’ils connaissaient un trou d’air, avec un 12-3 impulsé par le duo Bacon-James, les tenants du titre laissaient passer l’orage (23-30, 15e) avant d’en remettre une couche. 

Le toucher d’Elie Okobo, l’énergie de Marcos Knight et l’adresse de William Howard, qui concluait la mi-temps d’un 3-points du logo au souvenir d’un buzzer victorieux contre la Roca Team du milieu de terrain il y a quelques mois, leur redonnait 13 points d’avance (28-41).

Marcos Knight en chevalier rédempteur

L’équipe de Sasa Obradovic allait-elle retourner la situation en deuxième mi-temps ? L’ASVEL n’a pas mis longtemps à répondre à la question. En pleine confiance, Marcos Knight assassinait la Roca Team de deux shoots derrière l’arc (33-47, 23e) avant que William Howard n’en fasse de même (33-50, 24e). 

https://twitter.com/LNBofficiel/status/1539700271290273792

Avec énormément de déchet offensif, l’AS Monaco ne marquait pas de panier dans le jeu pendant près de cinq minutes, et abandonnait par la même occasion toute possibilité de retour. Appliquée, l’équipe de T.J. Parker prenait même 26 points d’avance en fin de troisième quart-temps (36-62, 29e). La mine baissée et circonspecte, Sasa Obradovic semblait revivre à l’identique le match 2, que Villeurbanne avait enlevé avec un écart record de 37 points.

Un match 5 décisif samedi soir

A Gaston-Médecin, il n’y eut pas de come-back. Du moins, pas un assez grand retour, même si Mike James (34 points à 12/27 aux tirs) avait fait tomber l’écart de temps de quelques secondes à -13 (52-65, 35e) puis -12 (61-73, 37e) et enfin -11 (64-75, 38e). Il n’y eut pas de garbage time avant les ultimes secondes mais Villeurbanne, son agressivité (38 rebonds à 26) et ses quatre joueurs à plus de dix points (Jones et Knight à 19 points, Howard à 13 et Okobo à 11 unités), sécurisait bien son succès rédempteur, synonyme de retour à la maison pour l’épilogue (68-85).

Alors, l’ASVEL décrochera-t-elle son 21e titre de champion de France ou bien l’AS Monaco soulevera-t-elle son premier trophée national en terre adverse ? Réponse samedi soir (20h30, à suivre sur BeIN Sports) à l’Astroballe au terme d’un match 5 qui s’annonce haletant. Le dénouement se jouera lors d’un nouveau classique, le 9e de la saison entre les deux équipes.

L’info en +
Si l’on met de côté la finale 2021 en match sec, il s’agira de la cinquième finale de championnat de France d’affilée qui se jouera lors d’un cinquième match décisif !

Boxscore Monaco – ASVEL

Photo : Marcos Knight (Hervé Bellenger / LNB)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019