La mise à l’écart de Thomas Heurtel au Real Madrid : « Le moment le plus difficile de ma carrière »

Clément Carton
0

Dans une interview accordée à L’Equipe, Thomas Heurtel (1,89 m, 33 ans) est revenu pour la première fois sur sa mise à l’écart au Real Madrid. L’international français espère rebondir avec les Bleus, et dans un nouveau club.

Ecarté par le Real Madrid depuis début avril, Thomas Heurtel a vécu les deux mois les plus difficiles de sa carrière, contraint de regarder depuis le banc ses coéquipiers remporter la Liga Endesa et aller en finale de l’Euroleague. Dans un riche entretien à L’Equipe, le natif de Béziers est revenu sur ce qui l’a « rongé de l’intérieur » ces deux derniers mois.

« Je suis sorti à Athènes, la veille du match (le 30 mars). Le contexte était lourd, avec une grosse série de défaites. Il a été écrit que nous ne sommes rentrés qu’au petit matin, c’est faux. Mais peu importe. Quand je repense à cette histoire, ça m’attriste. Un mauvais choix, et j’ai détruit ce que je cherchais à construire avec un grand club comme le Real. Si je pouvais revenir en arrière, je ne commettrais jamais la même erreur. On a eu une discussion quelques jours après, j’ai demandé pardon. Ils ont tranché. J’ai payé, comme un grand garçon. On ne m’y reprendra plus. Mais ça m’a rongé de l’intérieur. La réalité, c’est que voir mes coéquipiers remporter la Liga et aller au Final Four de l’Euroleague a été très dur. Je suis heureux pour le club et mes coéquipiers après tout le travail investi pour en arriver là. Et pourtant, ces deux mois ont été le moment le plus difficile de ma carrière. »

Une virée nocturne en compagnie de ses coéquipiers Trey Thompkins et Guerschon Yabusele, mais ce dernier n’a écopé que d’une simple amende quand les deux autres ont été privés de terrains. Le staff de Pablo Laso a tenté de réintégrer le meneur français lors de la finale de Liga Endesa, mais le sort s’est acharné, avec une blessure à la cheville dès le premier entraînement.

« Il n’y a pas eu de clash entre moi et Pablo Laso, ni avant, ni après. J’ai lu ses déclarations, qui lui appartiennent. De mon point de vue, le groupe a toujours été soudé, l’équipe est venue chez moi fêter l’anniversaire de mon fils. L’ambiance a été plus froide après. C’est ça qui me faisait mal. Me dire que Pablo m’avait donné sa confiance et que je l’avais trahi. Son infarctus (en pleine demi-finale de Liga Endesa) a été un moment très difficile. »

Dans l’interview, l’international français revient aussi sur son départ polémique du FC Barcelone la saison dernière et ses relations avec ses coachs qui, à l’exception de Sarunas Jasikevicius, ont toujours été très bonnes. « Aujourd’hui, il y a surtout une inquiétude sur l’effet que ces récentes histoires peuvent avoir sur mon image. Je veux montrer au club qui me signera que je saurai être digne de sa confiance », a-t-il plaidé. Le vice-champion olympique espère aussi rebondir avec l’équipe de France, à l’EuroBasket en septembre prochain. « Un grand objectif personnel ».

Photo : Thomas Heurtel (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

août 2022
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019