Chronique – Le mental dans le basket : le périlleux exercice du lancer-franc 

Chaque mois, Basket Europe vous propose une nouvelle chronique, une vraie Masterclass sur un des aspects les plus importants, mais souvent négligé : le mental. Le mois dernier, nous avions démystifié la pratique de la méditation. Aujourd’hui, regardons l’importance du mental sur un aspect technique : le lancer-franc.

Samedi 25 juin 2022. Élie Okobo devient champion de France avec l’ASVEL et MVP des finales. La petite histoire dans la grande : l’international français, qui tournait à 91 % de réussite aux lancers-francs sur la saison à domicile, a manqué de tuer le match avec 1,8 seconde à jouer après avoir égalisé sur un lay-up avec la faute. Avant ce lancer-franc, le Bordelais était à 3/3 sur la ligne de réparation. Une fois ce lancer-franc raté, il a terminé à 1/5, dont quatre lancers ratés d’affilée. Dans une salle acquise à sa cause mais bouillante, où la tension régnait et l’enjeu était majeur, le mental a joué un rôle prépondérant. Heureusement pour Élie, ses coéquipiers et lui ont trouvé d’autres ressources nécessaires pour aller chercher un three-peat dans une fin de match folle…

Ce récit est loin d’être une attaque personnelle envers Élie Okobo, énorme joueur que nous avons la chance de pouvoir admirer dans le championnat de France, mais il est un exemple concret de ce qu’il peut se passer dans toutes les salles de basket quand un joueur va sur la ligne des lancers-francs, même avec des conditions moins stressantes que celles de l’Astroballe sur un match 5 des finales de LNB. Alors, comment contrôler ses émotions dans cet exercice ?

Elie Okobo (c) Infinity Nine Media

Comment se préparer à devenir un excellent tireur de lancers-francs ?

1. Ça peut paraître bête (ou évident) mais travailler sa technique est la première étape : on a chacun un geste différent, trouvez la technique qui vous convienne tout en gardant à l’esprit ces principes majeurs : rester équilibré, avoir une bonne coordination bas du corps-haut du corps, tirer dans l’axe du panier, utiliser une trajectoire assez haute (avec le bras qui s’élève jusqu’à 11h), et garder le fouetter du poignet jusqu’à ce que le ballon entre dans le cercle. Répétez, répétez, répétez jusqu’à ce que vous soyez à l’aise et en confiance.

2. Choisissez une routine qui vous plaise : comment prendre le ballon en main, combien de dribbles faire, où mettre ses pieds, quelle respiration utiliser, où regarder le cercle (devant, au milieu, derrière) ? Quelle que soit la routine que vous décidez de suivre, elle doit être la même à chaque fois que vous tirez un lancer-franc. Que vous soyez dans un hangar, tout seul, ou devant des milliers de spectateurs, votre shoot doit être le même. Cela vous aidera à gagner en confiance et à ne pas être affecté par tout ce qui se passe autour de vous.

3. Élevez vos standards : ne vous contentez pas simplement de marquer mais cherchez à mettre des « ficelles » (exercice que Steph Curry fait également à 3 points). Même lorsque vous toucherez le cercle vous aurez plus de chances de marquer grâce à l’élévation de vos standards. 

4. Visualisez : fermez les yeux et imaginez-vous sur la ligne des lancers-francs, ressentez le ballon au toucher, à l’odeur, imaginez poser un pied après l’autre sur vos repères, les sensations qui traversent votre corps avec le battement de votre cœur et l’excitation qui s’en suit, entendez les bruits de la salle, autour de vous et répétez votre geste comme vous l’avez travaillé, dans le détail. Vous pouvez faire cet exercice dès que vous avez quelques minutes à vous.

5. Apprenez à aimer ces moments-là. Aller sur la ligne des lancer-francs doit provoquer en vous un sentiment de joie et de satisfaction. Vous pouvez vous dire qu’on vous fait un cadeau et qu’il est facile de marquer un lancer-franc ; vous pouvez aussi avoir envie de punir/sanctionner l’équipe adverse. Quelle que soit votre façon de voir les choses, cela doit être une manière qui vous aide à respecter les standards que vous vous êtes fixés. Le contraire serait de ressentir un sentiment de crainte (de manquer le lancer-franc) et de doute. Or si l’on commence à penser à ce qu’il va se passer si on manque le lancer-franc, on a plus de chances de le rater. 

6. Rester focus/concentré en exécutant parfaitement votre technique. Une fois que l’on a répété les étapes précédentes au point d’en être devenu à l’aise avec chacune d’entre elle, alors rien ne pourra perturber votre quête de succès. Vous serez concentré plus que jamais et vous saurez pourquoi vous allez sur la ligne des lancer-francs : pour marquer, et rien d’autre.

CHRONIQUE – LE MENTAL DANS LE BASKET
Episode 1 – Les bases de la préparation mentale
Episode 2 – la méditation, l’outil mystique de la performance

Dans une carrière, un même joueur peut avoir des pourcentages aux lancers-francs qui varient. Quand on débute, on apprend à trouver des repères. Puis lorsque l’on grandit, il n’est pas toujours évident d’avoir les mêmes repères que lorsque l’on connaît mieux son corps. Le changement de hauteur du panier, ou celui de la taille du ballon peuvent affecter ce pourcentage aux lancer-francs. Lorsque l’on rencontre des problèmes hors basket, familiaux ou sentimentaux notamment, il n’est pas non plus toujours évident de trouver les ressources pour se concentrer et être régulier dans l’efficacité…

Bref, personne n’est parfait, Élie Okobo nous l’a prouvé : MVP des finales, 91 % de réussite aux lancers-francs, 3/3 sur ce match avant d’enchaîner un 1/5 derrière dans le match le plus important de la saison, à des moments majeurs. Dans le même week-end, nos équipes de France de 3×3 ont aussi été confrontées à des situations similaires en allant sur la ligne dans les moments chauds. Championnes du monde pour les filles et médaille de bronze pour les garçons.

Êtes-vous plutôt boulanger ou maçon ?

Le travail que chacun peut faire est donc de se préparer à vivre ses situations. Notre cerveau ne fait pas de différence entre ce que nous imaginons et ce que nous vivons vraiment, alors soyez imaginatifs et entraînez-vous à vivre les situations les plus folles. Lorsque vous serez sur la ligne et que le match sera entre vos mains, vous serez plus que jamais prêts à trouver le chemin du succès. 

On peut même affirmer par avance que nous ne reverrons plus Élie Okobo enchaîner une série négative après avoir raté un lancer-franc… parce que les champions apprennent toujours de leurs expériences et continuent de progresser, toujours.

Nico BOURGADE
Coach en performance mentale – Certifié en hypnose pour les performances sportives – Titulaire du Brevet d’Etat de basket 1
Tél. : 06 28 18 40 29
Mail : mentalperformancecoachnico@gmail.com

Photo : FIBA, montage Basket Europe

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

août 2022
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019