Une interception de Terry Tarpey et la France sort la Turquie après un final complètement fou !

Après prolongation et dans un money time sous haute tension, l’équipe de France a réussi à sortir la Turquie en 8e de finale de l’EuroBasket (87-86).

Les Bleus ont connu un troisième quart-temps cauchemardesque et on a crû qu’ils allaient subir le même sort qu’en 2017 quand ils furent éliminés par l’Allemagne en 8e de finale. Auteur de 6 paniers à trois-points pour 22 points, l’arrière de l’Anadolu Efes Bugrahan Tuncer marchait sur l’eau. Pour se sortir du pétrin, les Français ont pu compter sur un Rudy Gobert XXXL, auteur de 20 points et 17 rebonds – un record en équipe de France -, et sur une interception de Terry Tarpey sur la dernière attaque turque, qui a rappelé le contre de Nicolas Batum en demi-finale des Jeux Olympiques de Tokyo face à la Slovénie.

Tout cela a tenu à trois fois, quatre fois rien… Leurs 21 balles perdues et une longue traversée du désert en attaque en fin de 3e quart-temps ont failli coûter très cher aux Bleus, mais ils ont assuré l’essentiel et seront mercredi prochain en quarts de finale face au vainqueur de Serbie-Italie.

Photo : Moustapha Fall (FIBA)

Shane Larkin était bel et bien forfait

Ergin Ataman en veut à la terre entière. Et tout particulièrement à la fédération géorgienne, au corps arbitral et à la FIBA. Le coach de la Turquie s’est plaint des conditions de transfert entre Tbilissi et Berlin et de l’horaire de ce 8e de finale contre la France. « Je ne suis pas d’accord avec beaucoup de choses. Je ne suis pas d’accord avec le fait que nous sommes revenus de Géorgie, par un vol de cinq heures, et que nous avons passé deux heures à attendre les bagages car nous sortions de la zone de Schengen, » a-t-il tonné. « Nous sommes arrivés ici à 18h00, et nous avons raté l’entraînement officiel que nous avions prévu de faire. Et demain à 12h00, nous devons jouer le match. A 10h30, nous devons être ici. Quel genre de l’EuroBasket, est-ce ? Avons-nous travaillé tout l’été pour ça ? Bon, c’est peut-être pareil pour la France. Ce n’est pas facile de jouer le matin. 12h00 c’est le matin. Mais ils ont joué en Allemagne et sont arrivés après 40 minutes de vol. Ils sont plus à l’aise », a estimé Ergin Ataman.

Dans tous les cas, le roublard coach turc n’avait pas menti : son meneur de jeu de l’Anadolu Efes, Shane Larkin, est bien forfait pour le restant de l’EuroBasket en raison d’une blessure aux doigts. Méfiant, Vincent Collet croyait à un intox. En revanche, Guerschon Yabusele était présent et dans le cinq de départ.

Comme prévu, le match à la Mercedes Benz Arena s’est joué à l’extérieur pour les Bleus. Les fans turcs sont venus en nombre, sachant que leur communauté en Allemagne recense 2 710 000 personnes, citoyens turcs et citoyens allemands d’origine turcs compris.

Photo : Furkan Korkmaz (FIBA)

31-15 en milieu de 2e quart-temps

Les Bleus entraient parfaitement dans la mêlée avec une solide défense qui faisait rater aux Turcs leurs sept premiers shoots. Ils ne marquaient leur premier panier qu’après 4’15 de jeu. Avec le duo Yabusele-Gobert, la France prenait ainsi ses aises à 13-4, 18-8 avec un 7/11 aux shoots. Son 1/9 à trois-points après un quart-temps n’arrangeait pas les affaires de la Turquie.

Les Français jouaient avec patience et avec une belle adresse. Avec un bon Timothé Luwawu-Cabarrot et un formidable Guerschon Yabusele, la France avait le double de points des Turcs après 14 minutes (31-15). Les Turcs étaient alors proches du KO. Ergin Ataman et Cedi Osman, qui par ailleurs présentait la meilleure évaluation (13) de tous les joueurs sur le terrain, prenaient en plus chacun une technique.

Seulement, les Français perdaient une fois encore trop de balles (11 à la mi-temps contre 7 aux Turcs). Quelques contre-attaques des joueurs du Bosphore et une salve de trois paniers à trois-points, et la Turquie se rapprochaient sérieusement au score (40-35) avant d’être reléguée à 8 points à la mi-temps (43-35).

Photo : Guerschon Yabusele (FIBA)

Encore un trou noir !

L’agressivité des Turcs n’était plus la même, et bien que ce soit son cinq majeur sur le terrain, les Bleus baissaient pied notamment dans la finition. Rudy Gobert avait ainsi un mauvais passage et écopait de sa troisième faute. Plus rien ne rentrait du côté de la France, alors que Bugrahan Tuncer plantait son 6e panier à trois-points en 6 tentatives avec la complaisance de la défense française.

Les Bleus attaquaient le cercle en vain et connaissaient un trou noir de 7’26 minutes, et ils étaient menés de 8 points à la fin du troisième quart-temps (49-57). Ils voyaient trente-six chandelles. 6-22 dans le quart-temps !

Gobzilla est de retour

Les Bleus sortaient de leur torpeur avec un 7-0 mais les Turcs étaient toujours euphoriques à trois-points. Et les Français pas sereins à l’image de cette passe dans les décors d’Evan Fournier, qui a eu plusieurs actions malheureuses dans le money time. Egalité à 66, puis trois points d’avance pour les Bleus sur un panier derrière la ligne à 6,75 m de Thomas Heurtel.

Ce sont pourtant bien les Turcs qui avaient le match en main. Timothé Luwawu-Cabarrot, par ailleurs très bon, s’est vu siffler une anti-sportive, mais Cedi Osman a loupé ses deux tentatives aux lancers-francs. Les Turcs avaient toujours la balle, mais une première interception a sauvé la mise de l’équipe de Vincent Collet. Sur le tir loupé de Fournier, Gobert a attrapé le rebond et égalisé d’un dunk. 77-77. Prolongations.

Malgré 4 fautes, Rudy Gobert continuait son chantier, mais les Turcs avaient toujours la main chaude. La France eut cinq points d’avance (87-84), mais Furkan Korkmaz transforma deux lancers-francs et la Turquie revenait à 87-86. Rudy Gobert capta son 7e rebond offensif, mais deux fois il manqua la réparation sur la ligne. Il restait 13 secondes au chrono. Balle de match pour les Turcs. Bien tenu par Amath Mbaye, Furkan Korkmaz vit le ballon lui échapper des mains. Meilleur intercepteur du tournoi, Terry Tarpey réalisait le steal de sa vie.

Boxscore France – Turquie / Tableau phase finale

https://www.youtube.com/watch?v=AFICrVIreD0

Photo d’ouverture : Guerschon Yabusele (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

septembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019