EuroBasket : l’Allemagne élimine la Grèce dans un combat de légende !

Dans une Mercedes-Benz Arena à guichets fermés, l’Allemagne a fait plier mardi soir la Grèce de Giannis Antetetokounmpo, exclu dans le dernier acte, en affichant un niveau de jeu exceptionnel (107-96). Elle retrouvera l’Espagne en demi-finale vendredi.

Il y avait tout dans ce match. Une ambiance de folie, des records battus à la pelle, des runs et des shoots fantastiques, des exclusions, des larmes de joie et de tristesse… Bref, un scénario à couper le souffle. On se souviendra longtemps, très longtemps, de ce 13 septembre 2022. Et de ce duel magnifique qui a vu l’Allemagne éliminer, devant ses supporters, la grande Grèce de Giannis Antetokounmpo. Un double MVP de NBA exclu pour deux fautes anti-sportives à cinq minutes du terme, qui n’a pu empêcher une deuxième mi-temps à sens unique.

Une première mi-temps dans l’histoire

Avant-même le coup d’envoi, on a compris que ce n’était pas une soirée comme les autres. Supporters grecs et allemands faisaient déjà trembler les tribunes avant l’entre-deux. Et que dire de ce début de rencontre ? On peut sans trop se mouiller annoncer que l’on n’avait jamais vu sept premières minutes d’un tel niveau dans cet EuroBasket, avec plus de 50 points inscrits de part et d’autre. L’Allemagne avait inscrit 9 tirs à 3-points contre le Monténégro trois jours plus tôt. Portée par son capitaine Dennis Schröder, la Mannschaft en comptait déjà 8 à son compteur après sept minutes (28-23) ! Dément. 

Face à une telle adresse, la Grèce aurait pu être lâchée d’entrée de jeu. Mais, portée par un Giannis Antetokounmpo très en jambes (19 points, 8 passes et 5 rebonds à la pause), l’équipe de Dimitris Itoudis s’accrochait et passait même devant (44-46, 17e). Le trio Schröder – Obst – Wagner continuait son festival mais, d’un buzzer beater extraordinaire, en déséquilibre, du milieu du terrain, Kostas Sloukas permettait aux Grecs de virer en tête (57-61). 

La stat’
Avec 118 points inscrits, cette première mi-temps est le deuxième plus gros total de l’histoire sur les 20 premières minutes d’un Euro (derrière Espagne – Roumanie en 1987, 70-51, soit 121 unités). Jamais la Grèce n’avait inscrit tant de points sur une première mi-temps.

https://twitter.com/basketeurope/status/1569772218355163139

Un énorme trou d’air

Sauf que l’Allemagne, portée par une majorité des 14 000 spectateurs présents dans la salle, et étincelante sous l’impulsion de Dennis Schröder, jouait le meilleur basket de son tournoi. Elle empêchait le collectif grec, en feu jusqu’alors, de marquer… pendant 7 minutes ! Une vraie muraille. Même les lancers francs de Nick Calathes ne rentraient plus. Un énorme trou d’air (20-1) qui faisait basculer la rencontre (77-62, 27e). Après quoi, même une très belle séquence de Giannis Antetokounmpo ne suffirait plus à remonter le déficit (83-71, 30e).

Le drama n’était pas encore terminé. Alors que la Grèce était revenu à -9 (87-78, 33e), elle reprenait un nouvel éclat. Et Giannis – 31 points, 7 rebonds, 8 passes et 3 interceptions en 30 minutes – écopait d’une deuxième faute technique synonyme de disqualifiante (96-82, 35e). Une fois rentré aux vestiaires, les dés étaient jetés. Plus rien n’aurait empêché l’Allemagne de finir le travail, pas même l’exclusion pour 5 fautes de Dennis Schröder, le leader et capitaine courage (26 points à 8/15 aux tirs, 8 passes décisives, 3 rebonds pour 27 d’évaluation en 31 minutes). Et encore une fois : quelle adresse les Allemands ont-ils affiché : 17/31 à 3-points au final ! Un récital rarement vu à un tel niveau de compétition.

On a vu les supporters allemands célébrer leurs héros, mais aussi les environ 3 000 fans grecs, bruyants toute la rencontre, chanter à la gloire de leurs champions déchus. On a vu les Grecs abattus, Giannis bouche bée, son frère Kostas pleurer. Les favoris sont tombés.

https://twitter.com/EuroBasket/status/1569790121289076737

L’Allemagne est ainsi de retour en demi-finale de l’Euro pour la première fois depuis 2005. L’équipe de Gordon Herbert rejoint, l’Espagne, vainqueur de la Finlande en début de soirée, dans le dernier carré de la compétition… comme il y a 17 ans. Les Allemands étaient alors allés jusqu’en finale. Prémonitoire ?

Dans l’autre partie de tableau, la France défiera l’Italie (mercredi à 17h15) et la Slovénie, tenante du titre, sera opposée à la Pologne. Il est certain que cet EuroBasket 2022 nous réserve encore d’autres batailles légendaires.

Bosxcore Allemagne – Grèce / Tableau phase finale

À Berlin (Allemagne).

Photo : Franz Wagner (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

3 Responses
  1. Franck

    Bonjour
    En fait une équipe, l’Allemagne, a affronté un joueur, Antetokoumpo. Aussi bon soit il il est impossible de gagner un match tout seul.
    Bonne soirée

  2. Philou971

    Je partage entièrement l’analyse de Franck; Antetokoumpo, aussi bon soit-il dénature le jeu « léché » de la Grèce et ne parvient pas à la bonifier; certes ses 31 pts sont une performance de très haut niveau mais au détriment du rendement collectif.

  3. Lesimple David

    Un énorme 1/4 de finale.
    Globalement, cet Eurobasket est d’un excellent niveau, je me régale !

    on note en effet que 2 superstars sur 3 sont au tapis.
    Doncic le prochain ?

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

octobre 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019