Aaron Cel avant France-Pologne : « Pourquoi ne pas essayer de passer à l’étape suivante ? »

Après leur succès historique face à la Slovénie, les Polonais ont le moral gonflé à bloc avant d’affronter l’équipe de France ce vendredi, à 17h15, sur W9 et Canal+ Sport 360.

Les Polonais restent sur 13 défaites d’affilée contre les Bleus, en compétitions officielles, depuis 1985… Mais ils ne veulent pas s’attarder sur cette statistique. Ils se disent dans un coin de leur tête que ce qu’ils ont réalisé face aux Slovènes peut être dédoublé.

Mateusz Ponitka, auteur d’un triple double face à la Slovénie avec 26 points, 16 rebonds et 10 passes pour 41 d’évaluation :

« C’est mon premier triple-double de ma carrière. Je ne m’attendais pas à ça à l’EuroBasket. Si vous en avez l’occasion, vous devez en profiter. Je me sens bien. Je suis heureux que cela ait fonctionné. Les statistiques ne comptent pas pour moi. Seuls le nom des gagnants sont retenus. Tout au long de ma carrière, j’ai découvert que si vous n’avez pas d’ecchymoses après le match, vous n’avez pas fait du bon travail. Pour nous, cette promotion signifie tout. Nous sommes heureux d’être ici. Je pense que le basket n’est pas très populaire en Pologne en ce moment. Peut-être que cela va changer. J’espère que les gens apprécieront nos matchs et respecteront nos résultats. Les trois dernières années ont permis une huitième place aux championnats du monde et la quatrième place en Europe. C’est une grande histoire. Peu de joueurs ont eu la chance de faire ça, surtout de Pologne. »

Igor Milicić, l’entraîneur de l’équipe :

« C’est quelque chose dont nous sommes très fiers. Ce succès montre à quel point les joueurs polonais sont précieux. J’espère que c’est une belle image pour la jeune génération qui se développera grâce à cela. J’espère aussi que nous fermons la bouche des adversaires. Cela peut nous amener à unir la communauté du basket-ball en Pologne afin d’atteindre des objectifs élevés. Nous voulons rester plus longtemps à ce niveau. »

Aaron Cel, Franco-Polonais, né à Orléans et formé au Mans, notamment par Vincent Collet :

« Maintenant que nous en sommes arrivés là, pourquoi ne pas essayer de passer à l’étape suivante ? La France est une grande équipe, avec des joueurs reconnaissables dans le monde entier, il faut aborder ce match avec humilité, mais aussi avec la volonté de montrer qu’on peut gagner ce match. Sur le papier, les Français sont clairement favoris, mais les résultats des rencontres se décident sur le terrain. J’espère que nous parviendrons à nous régénérer correctement vendredi, car la rencontre avec la Slovénie nous a coûté beaucoup de santé et vendredi nous serons prêts, ce qui semble incroyable, à nous battre pour la finale !« 

Photo : Aaron Cel (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

septembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019