Evan Fournier après la qualification en finale de l’Euro : « On n’est pas venus ici pour finir deuxièmes »

L’équipe de France est de retour en finale de l’EuroBasket pour la première fois depuis 2013 grâce à sa démonstration vendredi soir contre la Pologne (95-54). Réactions du capitaine Evan Fournier et de son vice-capitaine Rudy Gobert en zone mixte.

Evan Fournier, arrière et capitaine de l’équipe de France : « Ce qui fait plaisir, c’est de faire un match complet et d’être sûr de nos forces, d’avoir montré beaucoup de caractère… Juste d’avoir montré ce qu’on sait faire. J’ai retrouvé l’équipe qu’on a eu aux Jeux, qu’on a eu à la Coupe du monde, et des partenaires en qui je fais 100 % confiance peu importe l’adversité. Il n’y a pas eu beaucoup de doute sur l’issue du match. On leur a mis une grosse pression, on leur a sauté à la gorge. On ne voulait pas leur laisser prendre confiance. On voulait les écraser, et c’est exactement ce qu’on a fait. Je suis forcément content de retourner en finale, mais on n’est pas venus ici pour finir deuxièmes, on se le dit depuis très longtemps maintenant. Vous nous avez cru, ou pas, mais c’était notre but. Maintenant, il nous reste une marche. Avec l’expérience, j’ai appris qu’une victoire ne veut rien dire. Il faut tout simplement tourner la page, repartir à zéro, et faire la même chose dimanche, avec la même mentalité, et pas penser que tout va être facile parce que ça s’est bien passé ce soir. »

Rudy Gobert, pivot de l’équipe de France : « Quand on a démarré la préparation, on a dit qu’on voulait être une équipe défensive. Ce soir, on a montré qu’on était l’équipe qu’on voulait être. On a vraiment défendu pendant 40 minutes. C’est un effort d’équipe. Quand on est tous connectés et qu’on est tous durs en défense, qu’on communique, on peut être très embêtants en défense. Andrew (Albicy) et Terry (Tarpey) ont fait un match incroyable. Ils sont incroyables depuis le début du tournoi. Ils rendent ma vie et celle de l’équipe plus facile, et la vie de notre adversaire plus difficile. Derrière en attaque, c’est compliqué de nous battre quand on défend comme ça. Dimanche, si on a le même focus en défense, et même en attaque car on a bien fait circuler le ballon ce soir, on se mettra dans une bonne position pour gagner. Ce dont je suis vraiment fier, c’est l’état d’esprit. Il n’y a pas une minute où j’ai senti une baisse de régime. Et ça, on n’avait pas encore réussi à le faire sur l’Euro. Même à +30, on n’a pas lâché. Chaque joueur qui est rentré sur le terrain a tout donné. Tout le monde a pris du plaisir. On a tous des rôles différents en club et en équipe de France, ce n’est pas toujours facile de s’y adapter. Ce soir, chacun a mis l’égo de côté pour le bonheur de l’équipe. Quand chacun rentre concentré sur le terrain, ça montre la puissance de notre équipe. On n’a jamais été à ce niveau-là jusqu’à maintenant. Quand on a l’état d’esprit, le reste suit. Maintenant, on a un match pour marquer l’histoire. On veut la médaille d’or. On le dit depuis le début, c’est notre objectif. »

À Berlin (Allemagne).

Photo : Evan Fournier (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

octobre 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019