Mirko Novosel, légende des coaches : « Une équipe de Yougoslavie serait l’égal des Etats-Unis »

La rédaction
4

Mirko Novosel, 84 ans, est une légende du basket yougoslave. Et il a la nostalgie du temps où la Serbie, la Croatie, la Slovénie, et quelques autres étaient unifiés.

Avec Novosel en coach, la Yougoslavie a été championne d’Europe en 1973 et 75, obtenu l’argent au championnat du Monde en 1974, l’argent aux JO de 1976, et il a aussi gagné deux Coupes des Clubs Champions (C1) avec le Cibona Zagreb.

A propos des résultats à l’EuroBasket 2022, rappelons que la Slovénie est parvenue en huitièmes de finale, alors que la Serbie, la Croatie et le Monténégro, ont été éliminés en huitièmes, et que la Bosnie-Herzégovine n’a pas dépassé la phase de groupe.

« Il y avait cinq équipes nationales de l’ex-Yougoslavie, ce qui est la preuve d’une certaine qualité, et le résultat est la conséquence d’un certain nombre de problèmes différents. Par exemple, le grand nombre d’étrangers à l’Etoile Rouge et au Partizan se reflète certainement sur l’équipe nationale serbe. De plus, la NBA détruit le basket et pas seulement dans la région. Les jeunes de 19 ans et moins partent, alors qu’ils devraient partir à 24 ans quand ils ont gagné quelque chose, comme par exemple Dražen Petrović, Divac, Radja, Kukoc… Les relations dans les organisations internationales sont devenues désastreuses pour le basket avec le retrait de Bora Stanković (NDLR : le secrétaire-général de la Fédération Internationale de 1976 à 2002). La FIBA ​​est divisée en Europe et en monde, le conflit avec l’Euroleague signifie que les meilleurs joueurs ne jouent pas lors des qualifications. La NBA est copiée en tout, ce qui est mauvais… » Il reprend : « On ne peut pas copier la NBA ou l’Amérique, ils ont des milliers de basketteurs, nous sommes un petit pays dans la région… Et c’est pour ça que personne n’a atteint les demi-finales, se qualifier pour les plus grosses compétitions devient un problème. Jusqu’à ce que les relations internationales et la relation avec la NBA, qui fait ce qu’elle veut, soient réglées, nous, pays de l’ex-Yougoslavie, nous paierons l’addition. »

Mirko Novosel propose une solution :

« Dans la ligue ABA, un plafond salarial devrait être introduit, une limite sur les dépenses. Parce que nous arrivons au point où un joueur coûte plus cher que, disons, Cibona, Zadar et Split réunis. Les spectateurs ne sont pas intéressés par un basket inégal. Lorsque le Partizan se rendait à Zagreb, vous ne pouviez pas obtenir de billet, et maintenant il y a 1 000 personnes dans la maison Dražen Petrović… »

Quand il lui est demandé ce que vaudrait une équipe de la Yougoslavie réunifiée, il affirme:

« Doncic, Jokic, les deux Bogdanovic… cette équipe nationale serait dominante en Europe, au niveau des États-Unis. Comme aux championnats d’Europe en 1989 et 1991 et aux championnats du monde en 1990. Revenons au modèle de travail qui nous a valu des médailles d’or lors de grandes compétitions pendant des décennies. Il y a encore du talent, l’organisation doit être meilleure. »

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

4 Responses
  1. Boombox99

    Je trouve toujours un peu dérangeant qu’on parle d’équipe de Yougoslavie réunie. Surtout à la lumière de la guerre en Ukraine.

    On pourrait aussi parler d’une équipe d’URSS, voire de l’Empire colonial français…

    Les gens de cette région ont décidé de devenir indépendant. La Yougoslavie n’existe plus.

    1. OttoNaumme

      Certes, mais dans ses propos, Novosel n’évoque pas de guerre, seulement le basket.
      En rappelant que l’équipe de « Yougoslavie » actuelle aurait belle allure.
      Mais surtout en la prenant comme modèle sur le travail à effectuer.
      Ce qui n’est en rien une remise en cause de l’indépendance des pays de l’ex-Yougoslavie. Il n’y a à ce que je lis rien de politique dans les propos de Novosel.

      1. Boombox99

        Oui bien sûr. Je ne prête absolument aucune mauvaise intention à M. Novosel qui n’a sans doute fait que répondre à une question.

        Certes une équipe de Yougoslavie aurait (très) belle allure (et pas seulement au basket!). Seulement, cela fait 30 ans que la Yougoslavie n’existe plus et aucun des joueurs qu’il cite n’y sont nés! La Yougoslavie n’est guère plus qu’un concept historique au même titre que l’URSS ou l’Empire Ottoman.

        Personne la bas ne se pose ce genre de question aujourd’hui.

        1. OttoNaumme

          Dis comme ça, nous sommes d’accord. 🙂
          En ce qui concerne les habitants des pays de l’ex-Yougoslavie, je ne sais pas trop, en revanche, ce qu’ils peuvent penser.
          Sans faire de géopolitique, un truc où je suis totalement incompétent, il semble qu’il y ait toutefois de fortes tensions en Bosnie-Herzégovine entre les diverses entités (croate, serbe, musulmane), avec la Serbie qui aimerait bien…
          Pour dire qu’il ne serait pas impossible que la Serbie ait des visées « expansionnistes ». Ce qui ne signifie du reste pas que la population agrée forcément à ces visées.
          Faut surtout espérer que ces divers pays restent en paix…
          Enfin, pour avoir connu pas mal de « yougos » d’avant l’éclatement, la plupart avaient deux origines, souvent serbe d’un côté et croate de l’autre. Et il existe encore de très nombreuses personnes dans un cas similaire. Je ne sais pas si elles ne regrettent pas un peu l’époque. Même si rien n’interdit aujourd’hui, alors que la guerre civile est finie depuis un bon bout de temps, un Croate de faire un enfant avec une Serbe, par exemple.
          Enfin bref, c’est clair, la « Yougoslavie » n’existe plus. Et d’un strict point de vue basket, c’est un peu dommage. Mais c’est comme ça. 🙂

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019