Les Mets font tomber Le Mans – Vincent Collet : « Victor Wembanyama a su magnifiquement se ressaisir »

Clément Carton
0

Porté par Victor Wembanyama en deuxième mi-temps, Boulogne-Levallois a infligé au Mans, après prolongation, sa première défaite de la saison dans un Antarès à guichets fermés (89-94).

Une semaine après leur virée dans le Nevada, les Mets ont réenclenché le mode Betclic Elite. Menés pendant l’essentiel de la rencontre samedi soir, ils sont passés devant à moins de quatre minutes de la fin du match (77-76) pour arracher la prolongation, et l’emporter dans le moneytime. 

Les Manceaux ont longtemps été maintenus à flot par Matt Morgan, auteur d’un match très solide (34 points à 14/18 aux lancers, 4 rebonds mais 8 pertes de balles) mais ils ont fini par craquer physiquement tandis que Terry Tarpey, touché au poignet, a dû laisser ses partenaires finir la rencontre à sept.

> Edito : Les multifacettes de la Wembamania

La Wembamania plus forte que la Terrymania

A -10 à la pause après un deuxième quart-temps cata (27-13), Boulogne-Levallois a pu compter au retour des vestiaires sur la montée en puissance de Victor Wembanyama (4 points jusque là), qui s’est fendu de plusieurs dunks incisifs, terminant la partie à 24 points à 6/12 aux tirs (dont 2/7 à 3-points), 9 rebonds, 2 contres et 1 interception pour 20 d’évaluation en 36 minutes. De quoi satisfaire son coach, Vincent Collet, bien heureux de battre son ancienne équipe qu’il avait coaché de 2000 à 2008.

« C’était globalement un match magnifique. On a progressé, mais malgré tout, on voit qu’on a une équipe jeune avec de la naïveté et on a corrigé le tir. Ils ont du talent, à l’image de Victor. Ils ont fait une bonne deuxième mi-temps, puis une rechute mais on a repris avec Waters (26 points à 8/11 aux tirs) qui a sonné la charge. En première mi-temps, Victor joue faux, il faut qu’il accepte ce combat là où il est gênant pour les adversaires. C’est près du cercle qu’il a trouvé les trous de souris, c’est un paradoxe quand on voit sa taille. Il a presque toutes les armes, c’est une question de choix. C’est intéressant de constater les corrections entre sa première mi-temps, pâle, et sa deuxième remarquable, il n’a que 18 ans et demi. Il doit gagner en confiance. Il garde le cap et a su magnifiquement se ressaisir. La capacité de réaction, c’est ce qui est le plus important pour un grand joueur. Il est très motivé, concentré. Il doit travailler sur ses choix et les rapports de force. Ce soir, on a progressé. Je dois reconnaître les progrès qui ont été faits. Je sais où ils étaient il y a trois semaines, notamment le premier match contre Gravelines. On n’a que 3 Américains, et des joueurs très jeunes, mais ils sont talentueux. C’est un groupe qui s’entraîne bien on doit avancer », a avancé le coach des Metropolitans en conférence de presse.

Photo : Victor Wembanyama (LNB)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019