Sur sa lancée, Bourges décroche un nouveau trophée au Match des Champions

Teddy Perez
0

Battu en finale de Coupe de France après prolongation la saison dernière, le Tango Bourges Basket a pris sa revanche sur Basket Landes dans le Match des Champions LFB 2022 (76-68).

La Halle Carpentier fut vendredi soir le théâtre du lancement de la saison 2022-23 de la Ligue Féminine. La salle parisienne, remplie par plus de 2 600 spectateurs, accueillait une nouvelle édition du « Match des champions ». Lancée en 2014, cette rencontre voit s’affronter la vainqueur du championnat de France à l’équipe qui a remporté la Coupe de France de l’année précédente.

Plusieurs écoles de basket ont été invitées pour l’occasion, pour mettre le feu au duel des championnes. Les supporters berruyers, eux aussi, ont fait le déplacement. Et ils ne sont pas venus pour rien. Car après avoir remporté la Supercoupe d’Europe en début de semaine contre Sopron, Bourges s’est offert un nouveau trophée.

Bourges devant pendant 40 minutes

Bourges a rapidement mis son empreinte sur la rencontre. Mieux organisées en attaque, les filles d’Olivier Lafargue n’ont fait qu’une bouchée de la défense de zone mise en place par la coach landaise Julie Barennes. Malgré deux tirs primés consécutifs concédés en fin de premier quart-temps, les Berruyères comptaient déjà une avance de 8 points (24-16).

Les Landaises sont devenues, d’un coup, bien plus menaçantes dès lors qu’elles ont retrouvé de l’adresse extérieure. En perte de rythme dans sa propre attaque, Bourges s’en est remis à la jeune Pauline Astier (1,78 m, 20 ans), energizer toute désignée en sortie de banc, pour conserver les commandes à la pause (41-33).

Astier – Guapo : le combo parfait

Basket Landes a conservé son agressivité offensive au retour des vestiaires. Ses leaders à la mène, Céline Dumerc et Marine Fauthoux, ont été les principales artisanes de la remontée engagée par les Landaises. Mais cela n’a pas suffi pour empêcher un nouveau coup d’accélérateur des Tangos.

Grâce aux percées fructueuses de Pauline Astier, encore elle, et trois paniers derrière l’arc inscrits par Laëtitia Guapo, Bourges a pris jusqu’à 19 points d’avance (74-55) à cinq minutes du coup de sifflet final.

Entreprenantes jusqu’à la dernière seconde, les Landaises ont payé cash leurs petites erreurs. Ce que le collectif supérieur de Bourges a su magnifiquement en profiter. La même marque de fabrique qui a fait sa force la saison dernière.

Cinq joueuses de Bourges terminent à 10 points ou plus. Anete Steinberga finit meilleure marqueuse avec 16 points. Pauline Astier, régulière de son entrée jusqu’à la fin du match, est désignée MVP (12 points, 4 passes décisives et 13 d’évaluation en 21 minutes).

« On est encore une jeune équipe, on poursuit notre préparation. Ces deux trophées remportés n’étaient pas une priorité mais on est content de les gagner. La saison va être longue avec l’Euroleague, tous les matches vont rapidement s’enchaîner. L’objectif était de grandir encore ensemble, mieux se trouver sur le terrain. Nous avons pu tester des systèmes défensifs nouveaux. »

Olivier Lafargue, entraîneur du Tango Bourges Basket

À Paris.

Photo : Bourges (Ligue Féminine de basket)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019