Lassi Tuovi, coach de Strasbourg : « Aujourd’hui, il y a des problèmes évidents dans cette équipe »

La rédaction
0

5 défaites après 6 journées. La SIG Strasbourg est en détresse. Elle n’a pas fait le poids ce samedi soir à Gravelines (85-69) et il y a tout lieu de s’inquiéter.

Sinon durant les cinq premières minutes, les Alsaciens ont été dominés, incapables de contenir l’axe 1-5 du BCM, Justin Robinson (23 points, 4/8 à trois-points), Dominik Olejniczak (16 points à 7/8 aux tirs, 10 rebonds, 3 contres pour 19 d’évaluation en seulement 18 minutes).

« Ce match était terrible, a lâché le coach de la SIG Lassi Tuovi en conférence de presse. « Nous avons chuté lourdement lors d’une bataille qu’on avait bien débutée. Mais durant le premier quart-temps ils ont trouvé la lumière au bout du tunnel alors qu’on était bien parti. Ensuite ils nous ont détruit et nous ont ensuite maintenu la tête basse. Tout cela montre que nous avons de sérieux problèmes qui sont bien plus importants que le simple résultat de ce soir, du classement ou du programme… Aujourd’hui il y a des problèmes évidents dans cette équipe (…) Aujourd’hui il ne faut plus regarder le classement et les autres résultats. Il faut vraiment se réveiller. Nous devons, nous, changer. C’est un état de fait et il est valable pour tout le monde sans exception. Certains ne veulent pas le comprendre ? Alors la situation va être encore plus dangereuse. On ne peut pas se permettre d’être cool, d’être confiant ou de se dire qu’on a fait personnellement de bonnes choses. Il faut très sérieusement qu’on change notre identité ».

 « Aujourd’hui, on montre encore un visage déplorable par certains moments, a repris Leopold Cavalière. Au début c’était correct, mais on a très vite plongé et on n’a pas su relever la tête. Je pense que cette équipe est un peu malade sur ce point-là. C’est-à-dire qu’une fois qu’on passe derrière, on baisse la tête et on ne la relève plus, c’est aussi dans les attitudes. On l’a mis en avant cette semaine mais on n’a pas réussi à corriger ça et je pense que c’est aussi mental ce qu’il se passe à la SIG Strasbourg. Il va falloir que ça change (…) Clamer qu’on joue le maintien après sept matchs, ce serait très peu ambitieux de notre part. Aujourd’hui, il faut être humble. Et je pense qu’être humble, c’est aller étape par étape, sortir de cette zone rouge, se rapprocher du Top 8. Je ne peux pas dire qu’on est les meilleurs. Toutes les équipes sont devant nous, on doit être 6ème normalement, mais ce n’est pas le cas, on n’est pas au niveau. »

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019