Quand Vincent Collet a choisi de rester à Boulogne-Levallois pour Victor Wembanyama

Dans un article dans Le Journal du Dimanche, Vincent Collet raconte qu’il allait quitter les Metropolitans quand on lui a proposé de coacher Victor Wembanyama.

Le club de Boulogne-Levallois fut à deux doigts de se dissoudre, du moins de rentrer dans l’obscurité, en raison d’un conflit entre les deux mairies et un projet d’arena au point mort. Et puis, tout d’un coup, la lumière est apparue.

« Fin juin, quand son agent (Bouna Ndiaye) m’a dit “Victor, ça t’intéresse ?”, j’ai d’abord cru à une blague », raconte Alain Weisz, le directeur des opérations sportives du club.

Au même moment, Vincent Collet était prêt à rendre son tablier.

« Oui, j’allais revenir à 100 % en équipe de France, ça s’est joué à quelques jours près. J’y ai vu une opportunité unique qui ne se refuse pas. J’avais déjà accompagné de forts prospects, comme Nicolas Batum, mais là c’était encore autre chose. »

On le sait, c’est la présence de Vincent Collet comme coach qui a fait pencher la balance en faveur des Mets.

« Il voulait ce qui lui avait manqué à l’Asvel, c’est-à-dire un entraîneur, se sentir coaché et impliqué dans le projet », explique l’agent de Wemby, Jérémy Medjana.

Vincent Collet profite depuis de sa double casquette :

« Mon objectif est double. Le préparer du mieux possible à ce qui l’attend au fil de sa carrière NBA., mais aussi aux échéances qui vont se présenter à lui en sélection. Au fond, c’est gagnant-gagnant. »

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019