Euroleague : Monaco fait chuter l’Olympiakos au Pirée !

Teddy Perez
0

L’AS Monaco avait visiblement des comptes à régler en déplacement au Pirée. Grâce à son trio d’arrières, la Roca Team a fait tomber jeudi soir l’Olympiakos pour la première fois de la saison, qui plus est à la maison (76-81).

Six mois après sa défaite lors du match 5 des quarts de finale d’Euroleague – mais aussi une semaine après sa victoire au Panathinaïkos -, l’AS Monaco n’a pas loupé son retour en Grèce, contre l’Olympiakos, dans son antre du Peace and Friendship Stadium. Le lieu même où le Final Four lui avait échappé la saison dernière. Ce jeudi soir, la Roca Team a pris sa revanche sur l’une des seules équipes d’Europe encore invaincue cette saison avant la rencontre. L’équipe grecque a même été maintenue sous la barre des 80 points pour la première fois de la saison.

Le premier quart-temps, passé à une vitesse éclair, a donné le ton. Après dix minutes au chronomètre, les deux équipes se tenaient dans un mouchoir de poche, les défenses prenant le pas sur les attaques (16-17). Mike James davantage ciblé par la défense des hommes de Georgios Bartzokas dans le deuxième acte, Elie Okobo a pris les choses en mains avec un tir primé, une interception et un énorme dunk en contre-attaque, avant que l’énergie de Shaquielle McKissic ne prenne le dessus et n’enflamme le stade en à peine 15 secondes (37-33, 19e). Un score qui ne bougea plus jusqu’à la mi-temps.

Si la Roca Team a largement dominé la bataille du rebond lors des 20 premières minutes, elle a aussi laissé en route 10 ballons (contre 3 pour l’Olympiakos). Par ses erreurs, les joueurs du Pirée se sont gavés de points faciles en contre-attaque.

Monaco sur ses arrières

Puis un autre arrière monégasque est sorti de sa boîte au retour des vestiaires. Sans forcer, et souvent sans dribbler, l’arrière US Jordan Loyd s’est offert 8 points en trois minutes pour revenir à hauteur des Grecs (41-41, 23e). Dans la continuité d’un match spectaculaire, avec peu de fautes et où les momentum n’ont cessé de s’échanger, Monaco a fini par prendre quatre points d’avance à une minute de la fin du troisième (49-53, 29e).

Et ses joueurs ont, un à un, enfoncé le clou pour refroidir le Stade de la Paix et de l’Amitié lors du dernier acte. Elie Okobo, Alpha Diallo, puis Mike James ont enchaîné les paniers difficiles et ce dernier a intercepté un ballon pour creuser le plus gros écart du match (54-66, 32e). Par des stops défensifs et des paniers lointains, les Reds en « small ball » ont tenté de revenir (66-72, 35e), en vain. C’est en tout cas ce qu’avait décidé Elie Okobo (23 points, 28 d’évaluation) à deux minutes du coup de sifflet final avec son spécial « step-back à 3-points » pour tuer le match.

En ouverture de la cinquième journée d’Euroleague, Monaco frappe ainsi un grand coup en s’imposant contre un Olympiakos pas dans son assiette à l’heure du dîner (76-81).

Les hommes de Sasa Obradovic remportent leur quatrième victoire en cinq matches. La semaine prochaine, ils retrouveront Gaston-Médecin pour la deuxième fois seulement de la saison européenne. Rendez-vous vendredi 4 novembre en fermeture de la sixième journée de la saison contre l’Etoile Rouge de Belgrade.

Boxscore Olympiakos – AS Monaco / Calendrier Euroleague / Classement Euroleague

Photo : Mike James (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019