Qualif. Coupe du monde : quels enjeux dans la zone Europe ?

Lors de cette cinquième et avant-dernière fenêtre de qualification, plusieurs nations européennes peuvent valider leur ticket pour la Coupe du monde 2023, dont l’équipe de France. Point par groupe avant les rencontres des 11 et 14 novembre.

Douze pays européens auront l’opportunité de participer au prochain mondial parmi les 32 équipes composant le plateau de la compétition, du 25 août au 10 septembre 2023. Lors de cette seconde phase qualificative, la zone euro est répartie en quatre groupes respectivement composés de six nations. Pour qu’une nation obtienne son billet à la coupe du monde, il faut figurer parmi les trois premières places de sa poule.

Groupe I : Pas de place pour tout le monde !

Avant les matches de vendredi, toutes les équipes qui composent le groupe I sont encore mathématiquement susceptibles de se qualifier pour le mondial. La Grande-Bretagne est la moins bien embarquée pour y participer avec une seule victoire et cinq défaites à son compteur. C’est la Lettonie qui est actuellement en tête de la poule I. Une première place qu’elle peut perdre dès demain lors de son affrontement avec le deuxième du groupe, la Grèce.

Scottie Wilbekin pour sauver la Turquie de l’élimination à la course au mondial. Photo : FIBA

La Grèce peut frapper un grand coup lors de ces deux matches. Après la réception de la Lettonie, les hommes de Dimitris Itoudis partiront en Belgique, troisième du groupe avec un bilan à l’équilibre. Même cas de figure du côté de la Serbie (3 victoires – 3 défaites). Les Serbes, avec Vasilije Micic, vont en Grande-Bretagne avant de recevoir la Turquie d’Ergin Ataman. Les Turcs jouent leur survie lors de cette fenêtre. À deux victoires pour quatre défaites, ils ont l’occasion d’inverser la tendance du groupe en surpassant des adversaires directs à la qualification : la Belgique à domicile puis la Serbie à l’extérieur.

En résumé :

  • La Lettonie se qualifie pour la Coupe du monde avec une victoire si la Belgique ou la Serbie perd
  • La Grèce ne peut pas se qualifier pour la Coupe du monde à l’issue de son 9e match
  • La Belgique, la Serbie, la Turquie et la Grande-Bretagne ne peuvent pas se qualifier pour la Coupe du monde lors de cette fenêtre

Classement du groupe I :
Lettonie 5-1
Grèce 4-2
Belgique 3-3
Serbie 3-3
Turquie 2-4
Grande-Bretagne 1-5

* Afin de classer uniformément les équipes, les matchs du premier tour contre l’équipe classée dernière du groupe A ne sont pas pris en compte pour le classement du groupe I.

Groupe J : l’Allemagne et la Slovénie pour rejoindre la Finlande

Seule nation européenne déjà qualifiée pour la Coupe du monde 2023, la Finlande vise la première place du groupe et cela, dès vendredi en Allemagne (deuxième au classement). A contrario, si les hôtes de l’EuroBasket 2022 remportent cette affiche, ils valident leur place en Asie avant même leur déplacement ce lundi en Slovénie. La sélection d’Aleksander Sekulic, largement remaniée, compte sur son voyage en Israël pour se rapprocher du mondial.

Le groupe J laisse peu de place au suspens. Les trois leaders au classement ont de grandes chances de valider leur ticket dès cette fenêtre de novembre. Pour autant, la Suède et Israël, à trois victoires et cinq défaites chacune, sont mathématiquement encore en lice pour se rendre en Asie. Un scénario envisageable : la Suède peut y parvenir en prenant le dessus sur Israel et la Slovénie et prier pour que l’Allemagne perde ses deux matches.

En résumé :

  • La Finlande est déjà qualifiée pour la Coupe du monde
  • L’Allemagne se qualifie pour la Coupe du monde avec une victoire ou si la Suède perd
  • La Slovénie ne peut pas se qualifier pour la Coupe du monde à l’issue de son 9e match
  • La Suède, Israël et l’Estonie ne peuvent pas se qualifier pour la Coupe du monde lors de cette fenêtre

Classement du groupe J :
Allemagne 7-1
Finlande 7-1
Slovénie 5-3
Suède 3-5
Israel 3-5
Estonie 2-6

Groupe K : L’équipe de France veut conclure

Deuxième de son groupe, l’équipe de France part à la chasse à la qualification à la Coupe du monde après le dernier revers subit en Bosnie en août dernier. Les Bleus retrouvent Amar Gegic et ses coéquipiers à Pau ce lundi mais avant cela, ils partent en Lituanie affronter le leader du groupe K. Les Lituaniens ont eux aussi une première place à confirmer. Avec la réception des jeunes hommes de Vincent Collet puis le voyage au Monténégro, troisième du groupe, les résultats de leurs deux matches décideront du classement final.

Le grand espoir lituanien Mantas Rubštavičius présent contre la France.
Photo : FIBA

Les Monténégrins font face vendredi au dernier du groupe, la République tchèque. Avec trois victoires pour cinq défaites, cette dernière espère encore une qualification au mondial. Pour cela, elle est obligée de remporter son premier duel puis d’enchaîner avec une victoire par plus de trois points d’écart en Hongrie. Comme la Bosnie, la Hongrie est à l’équilibre après huit matches. Hasard du calendrier, ces deux nations se rencontrent dès vendredi.

En résumé :

  • La Lituanie se qualifie pour la Coupe du monde avec une victoire si la Hongrie perd
  • La France et le Monténégro ne peuvent pas se qualifier pour la Coupe du monde à l’issue de leur 9e match
  • La Bosnie-Herzégovine, la Hongrie et la République tchèque ne peuvent pas se qualifier pour la Coupe du monde lors de cette fenêtre

Classement du groupe K :
Lituanie 7-1
France 6-2
Monténégro 5-3
Bosnie-Herzégovine 4-4
Hongrie 4-4
République tchèque 3-5

Groupe L : Italie-Espagne pour la tête du groupe, Islande-Géorgie pour la troisième place

Cinq récents champions d’Europe espagnols se déplaceront en Italie pour obtenir leur qualification à la Coupe du monde. Une première affiche déterminante pour le classement final du groupe L. Ce lundi, pendant que les Espagnols affronteront les Néerlandais, déjà éliminés, les Italiens partiront en Géorgie.

Avant dernière de son groupe, l’Ukraine fait face aux Pays-Bas vendredi. Même si elle vient à gagner ses deux rencontres de novembre, son sort ne sera en aucun cas décidé ce lundi soir. C’est le même scénario pour la Géorgie, à l’équilibre, qui joue en Islande ce vendredi. L’Islande (3e) peut se qualifier au mondial si elle remporte ses deux matches à venir. Elle deviendrait la plus petite nation à se qualifier pour la compétition.

En résumé :

  • L’Espagne, l’Italie et l’Islande ne peuvent pas se qualifier pour la Coupe du monde à l’issue de leur 9e match.
  • La Géorgie et l’Ukraine ne peuvent pas se qualifier pour la Coupe du monde lors de cette fenêtre.
  • Les Pays-Bas sont déjà éliminés de la compétition.

Classement du groupe L :
Espagne 5-1
Italie 5-1
Islande 4-2
Géorgie 3-3
Ukraine 1-5
Pays-Bas 0-6

* Afin de classer uniformément les équipes, les matchs du premier tour contre l’équipe classée dernière du groupe G ne sont pas pris en compte pour le classement du groupe L.

Photo : Amar Gegic et Andrew Albicy (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019