Euroleague : l’ASVEL stoppée dans son élan contre le Zalgiris Kaunas

Teddy Perez
0

Indisciplinée, l’ASVEL est retombée dans ses travers à l’Astroballe jeudi soir (76-93). Le collectif du Zalgiris repart avec sa première victoire à l’extérieur de la saison en Euroleague et double son adversaire du soir au classement (4-3).

Après deux victoires encourageantes en Euroleague, Lyon-Villeurbanne a rechuté lourdement qui plus est contre un adversaire a priori à sa portée : le Zalgiris Kaunas. Restée sur un match référence contre l’Alba Berlin, l’équipe lituanienne a rempli le contrat : gagner son premier match à l’extérieur. Quant aux Villeurbannais, ils ont oublié leurs fondamentaux offensifs au fil des minutes mais se sont surtout égarés en défense, et ce pendant toute la partie.

Parker Jackson-Cartwright avait pourtant parfaitement lancé les siens. Intégré dans le cinq de départ depuis son retour de blessure, le meneur a réalisé des actions plus fantasques les unes que les autres. À trois-points, en contre-attaque ou à la passe pour son pivot Youssoupha Fall, Parker Jackson-Cartwright (8 points et 3 passes décisives) a assuré le playmaking avant que Nando de Colo (11 points et 4 passes décisives) ne le seconde en 6e homme de luxe. Mais, à l’image de tout un collectif, la bonne forme offensive s’est progressivement estompée sans vraiment en comprendre la raison.

Bien mieux organisés sur leurs possessions, les Lituaniens ont fait autant preuve d’indiscipline en défense que leur adversaire du soir. Du moins, pendant 30 minutes. Car lorsqu’il a fallu rentrer dans les ultimes minutes du match, le Zalgiris s’est remobilisé et a construit sa victoire à l’expérience, sans véritablement forcer.

L’ASVEL s’effondre en seconde période

Malgré le léger écart à la pause (-4), Lyon-Villeurbanne est reparti avec 50 points encaissés au compteur en première. Soit le même total qu’à la mi-temps du match remporté à Bologne la semaine passée. Pas de raisons de s’inquiéter pour les hommes de T.J. Parker ? Le défaut à corriger était pourtant clair : défendre son panier.

Malheureusement, les coéquipiers d’Amine Noua ne sont jamais parvenus à stopper l’hémorragie. Dans la continuité de sa première période, Tomas Dimsa a artillé derrière l’arc jusqu’à battre son record de points en carrière en Euroleague (21 points à 5/6 à 3-points).

En soldat, David Lighty a bien failli remettre ses coéquipiers dans le droit chemin par son énergie déployée à tout instant. Mais cela n’a pas été suffisant. Après un troisième quart-temps frustrant pour les deux équipes à la suite de nombreux coups de sifflets, rien n’était encore joué (67-69, 30e).

Kaunas a attaqué ce dernier acte comme les précédents, avec une attaque en place, guidée par le duo à la mène Lukas Lekavicius (16 points) – Keenan Evans (12 points et 8 passes décisives pour 25 d’évaluation). Passé par l’ASVEL en 2020-21, Kevarrius Hayes a, quant à lui, décidé d’envoyer des stops défensifs à tout va (5 contres) dont un dernier en patron sur le lay-up de Nando de Colo.

Si le Zalgiris a joué la partition parfaite, les Villeurbannais n’ont pas su trouver la solution lorsqu’il en étant encore temps. Le panier à trois-points du jeune Zaccharie Risacher (70-73, 32e) aurait pu être un élément déclencheur parmi tant d’autres. Ce ne fut pas le cas. Les dernières minutes ont viré au calvaire et signé l’effondrement de l’ASVEL avec un écart bien plus large que prévu après un match (76-93).

Il faudra vite se relever du côté des Villeurbannais car le mois de novembre s’annonce plutôt clément en Euroleague avec un prochain voyage à l’Etoile Rouge de Belgrade avant la réception du Bayern Munich. En ce weekend de trêve internationale, le groupe peut enfin souffler quelques jours avant de repartir au combat.

Boxscore LDLC ASVEL – Zalgiris Kaunas / Calendrier Euroleague / Classement Euroleague

Photo : Edgaras Ulanovas (Zalgiris Kaunas)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019