Les raisons de la razzia espagnole chez les jeunes

Cet été, les sélections espagnoles de jeunes ont pratiquement tout raflé, aussi bien chez les filles que chez les garçons : trois médailles d’or et cinq d’argent sur dix compétitions. Comment expliquer un tel succès ? Et où jouent donc ces jeunes gens, qui n’ont que très peu l’occasion de fréquenter les parquets de la Liga ACB, la première division espagnole ? Deux spécialistes de la question, Claude Bergeaud et Mehdy Mary, apportent avec nous des éléments de réponse.

Résumons : or à l’Euro U20 et U18, argent à l’Euro U16 et au Mondial U17 chez les garçons, or à l’Euro U20, argent au Mondial U17 et aux Euros U18 et U16 chez les filles, voilà le résultat d’ensemble des sélections espagnoles de jeunes lors de l’été 2022. Avec, à la clé, moult récompenses individuelles : Izan Almansa MVP de l’Euro U18 et du Mondial U17, Juan Nunez MVP de l’Euro U20 et Mario Saint-Supery de l’Euro U16, Lucas Hernandez dans le cinq majeur du Mondial U17 pour les garçons ; Iyana Martin Carrion MVP de l’Euro U16 et dans le cinq majeur du Mondial U17, Claudia Contell MVP de l’Euro U20, Noa Maria Djiu dans le cinq majeur de l’Euro U20, Elena Buenavida Estevez dans celui de l’Euro U18 et Awa Thiam dans celui de l’Euro U16 chez les filles. N’en jetez plus !

Comparativement, les sélections françaises de jeunes font moins bonne figure : argent au Mondial U19 et bronze au Mondial U17 et à l’Euro U16 chez les garçons ; or à l’Euro U16 et bronze au Mondial U17 et à l’Euro U18 chez les filles. Un résultat d’ensemble loin d’être honteux, mais en clair retrait de celui de nos voisins ibériques. Alors, comment expliquer tous ces succès ?

Les highlights de la finale U18

Pourquoi gagnent-ils ?

Il n’y a bien évidemment pas qu’une seule réponse à cette question. Si l’on devait en donner une première, ce serait sûrement celle de la qualité intrinsèque des joueurs alignés. Pas forcément les plus athlétiques ou les plus vifs individuellement, mais ayant tous acquis les fondamentaux collectifs amenant à la réussite. Ce collectif représente la deuxième partie de l’équation. Comme le souligne Stéphane Risacher dans Basket Le Mag en évoquant les résultats des sélections espagnoles de jeunes cet été, « c’est le jeu qui nous bat. Pas les individus

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus

Photo d’ouverture : Izan Almansa, Juan Nunez, Mario Saint-Supery

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

1 Response
  1. LEFEBVRE JEAN-LOUIS

    comme dit par Stéphane Risacher dans l’article cité, il faut qu’on redescende d’un étage dans nos certitudes !!

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019