MVP de l’Euro U20, l’Espagnol Juan Nunez explique son choix de partir en Allemagne

La rédaction
1

Dans un dossier consacré à la razzia espagnole chez les jeunes, nous faisons état du cas de Juan Nunez, le MVP de l’Euro U20, qui a quitté cet été le Real Madrid, où il était arrivé en 2015, pour Ratiopharm Ulm, aujourd’hui avant-dernier du championnat allemand. Dans le quotidien El Pais, le jeune espagnol (1,91 m, 18 ans) en dit davantage sur les raisons de son choix.

« J’ai senti que je devais quitter Madrid pour grandir, apprendre, que c’était une étape importante dans ma carrière car un jeune joueur a besoin de minutes. En Espagne, ce n’était pas si facile pour moi d’aller dans une autre équipe parce que Madrid avait le droit de premier refus pour égaler une autre offre (NDLR: ils l’ont toujours pour l’avenir) et l’option Ratiopharm s’est présentée. C’est un endroit où ils ne se soucient pas de l’année de naissance et en fait le club est dirigé par des très jeunes. Ils donnent des opportunités ». A propos du fait de quitter la Maison Blanche, il certifie que « c’était une décision triste, car j’étais là depuis sept ans et j’ai grandi en tant que joueur et en tant que personne, mais je sentais que c’était pour mon bien. Je suis heureux et je me sens responsable. »

Avec le Real, Juan Nunez s’était contenté de 1,1 point, 0,8 rebond et 0,8 passe décisive en 6 minutes de moyenne sur le terrain. A Ulm, ville de 130 000 habitants célèbre pour être le lieu de naissance d’Albert Einstein et pour abriter le plus haut clocher du monde (161 mètres), il a droit à 20 minutes de moyenne pour 7,0 points, 3,5 passes, 3,0 rebonds et 1,0 interception.

« Je suis en train de m’adapter », dit-il « C’est la première fois de ma vie que je vis seul. C’est une expérience enrichissante. Je vieillis un peu, j’apprends à prendre plus de responsabilités. Je vais faire mes courses au supermarché et je me débrouille avec quelques expressions en allemand, en attendant d’avoir un professeur. »

Dans son équipe, il communique en anglais mais aussi en espagnol avec l’entraîneur, le Slovaque Anton Gavel, qui a joué pour Murcie. Par ailleurs, il étudie à distance l’administration et la gestion des entreprises à l’Université de La Rioja.

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

1 Response
  1. Franck

    Bonjour
    En résumé MADRID ne lui aurait pas fait confiance.
    Et en LIGA ACB les espagnols ont un rôle très limitée.
    Donc oui il a raison.

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019