Euroleague : malgré un retour fantastique, l’ASVEL s’enfonce sur le parquet de l’Etoile Rouge

Teddy Perez
0

Dans un scénario complètement fou, les Villeurbannais ont bien failli renverser l’Etoile Rouge à Belgrade. Mais c’est une nouvelle défaite, la cinquième de la saison en Euroleague, pour le groupe de T.J. Parker (71-67).

Soirée montagne russe en Serbie pour les Villeurbannais. Privés de Nando De Colo et Jonah Mathews, les hommes de T.J. Parker ont montré deux visages totalement opposés entre les deux mi-temps. L’ombre en première, à l’image du 0/9 à trois-points, puis la lumière en deuxième, passant de -15 à la pause à +7 à quatre minutes du terme. Lyon-Villeurbanne avait alors les cartes en mains pour décrocher un succès rafraîchissant en Euroleague. Seulement, l’enfer du Pionir, et ses 7 000 spectateurs endiablés, a porté les Rouge et Blanc vers la victoire dans un final à suspens.

Boostés par l’arrivée de leur nouveau coach Dusko Ivanovic, officialisé cette semaine sur le banc de l’Etoile Rouge, les joueurs de Belgrade ont d’abord réalisé une très belle première mi-temps. Ce sont Luca Vildoza (12 points) et Nikola Ivanovic (16 points) qui ont principalement porté les leurs vers un succès que l’on pensait large. Sous l’eau, les coéquipiers de David Lighty rentraient au vestiaire le moral dans les chaussettes (38-23).

Une remontée et des regrets

Mieux en rythme au retour des vestiaires, ils étaient revenus au score grâce à la réussite insolente de Charles Kahudi derrière l’arc (51-48, 28e) et l’agressivité précieuse de Retin Obasohan. Dans le dernier acte, l’ASVEL avait complètement renversé la vapeur et réussi à maintenir un écart de 7 points grâce à David Lighty (56-63, 35e).

Mais à cinq minutes du terme, de nouveau le basculement. Retin Obasohan a commis une faute technique lourde de conséquences qui, après son anti-sportive reçue en début de match, l’a fait sortir définivitement. Une décision qui a su rebooster l’Etoile Rouge. Quelques secondes plus tard, Nemanja Nedovic a égalisé à 67-67 (38e).

Les 90 secondes qui ont suivi n’ont pas vu un point être marqué par deux équipes brouillonnes. Puis, sur son un contre un, Nemanja Nedovic a pris le meilleur de Lighty (69-67, 7 secondes à jouer). Sur la dernière possession de l’ASVEL, les hommes de Dusko Ivanovic ont décidé d’envoyer, à raison, Yves Pons aux lancers-francs. Le premier est loupé, le second également pour tenter le rebond. Un entre-deux est obtenu par l’intérieur de Villeurbanne. Mais celui-là n’a rien donné et voit la victoire de Belgrade dans la foulée.

L’ASVEL porte désormais son bilan en Euroleague à 3 victoires pour 5 défaites et reçoit le Bayern Munich mercredi. Avant cela, l’ASVEL reviendra à la maison en avion privé puis se déplacera à Dijon ce samedi pour la reprise de la Betclic Elite.

Boxscore Etoile Rouge – ASVEL / Calendrier Euroleague / Classement Euroleague

Photo : David Lighty (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019