Championnat Espoirs : les jeunes les plus prometteurs, leur vrai niveau

Le championnat de France Espoirs se déroule le plus souvent dans l’anonymat le plus total. Pourtant, ce sont les futurs professionnels qui y évoluent. Quels sont les plus prometteurs d’entre-eux ? Et que vaut vraiment cette compétition ?

Le championnat de France Espoirs, qui oppose les centres de formation des équipes de Betclic Élite, vous connaissez ? Si la réponse est « non », pas d’inquiétude, c’est le cas de la grande majorité des amateurs de basket. Hélas, pourrait-on dire, car cette compétition oppose une grande partie de ces joueurs qui deviendront des professionnels, dans les premières divisions françaises (de la Betclic Élite à la NM1) ou pour les meilleurs d’entre-eux à des échelons supérieurs.

Toujours est-il que peu de gens suivent avec assiduité ce championnat, il suffit de constater l’absence quasi-totale de public lors des rencontres de ces Espoirs pour s’en rendre compte. En outre, on ne peut pas dire que la lisibilité de la compétition soit à son meilleur : alors que, avant la trêve internationale, s’est déroulée la 8e journée, deux équipes n’ont joué que 7 matches alors que quatre en ont disputé 9 et une autre 10 ! On peut cependant remarquer que les habitués du haut du classement, comme Cholet et l’ASVEL, figurent aux avant-postes. Où ils sont cette saison concurrencés par des clubs que l’on voit rarement à pareille fête, Roanne et Limoges en premier lieu. Et la présence de Blois en 5e position ne manque pas de sel lorsque l’on se remémore quelques « soucis » passés liés au centre de formation blésois. À l’autre extrémité du spectre, le centre de formation du Portel est vierge de toute victoire ainsi que Paris, club favorisant pourtant l’éclosion des jeunes pousses – mais les plus prometteuses jouent directement en Betclic Élite.

Bilal Coulibaly – Mets 92 (photo Metropolitans 92)

Un niveau (très) moyen

En ce qui concerne les individualités, un nombre assez conséquent de joueurs se distingue dans ce championnat, présentant des statistiques replètes : cinq joueurs émargent à plus de 19 points de moyenne, quatre à plus de 10 rebonds, huit à plus de 6 passes, dix à 19 ou plus d’évaluation. Par ailleurs, ils sont cinq à afficher un pourcentage égal ou supérieur à 50 % à trois-points sur au moins une tentative par match. Nous vous présenterons ci-dessous le Top 11 de ces jeunes pousses :

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus

Photo d’ouverture : Illian Piétrus, Zaccharie Risacher, Bilal Coulibaly (photos FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019