Euroleague : Monaco rebondit dans la douleur contre Baskonia

Clément Carton
0

Dominée en deuxième mi-temps, la Roca Team s’est sortie in extremis du piège tendu par les Basques de Vitoria (79-74), portée par Elie Okobo (22 points) dans le moneytime. L’AS Monaco échappe de peu à une troisième défaite consécutive et reste dans le sillage du leader Fenerbahçe, qu’elle recevra mardi prochain.

En cette veille de fête nationale monégasque, la Roca Team s’est offert vendredi soir un nouveau succès de prestige, le sixième de la saison d’Euroleague. Mais l’AS Monaco ne s’attendait peut-être pas à batailler si dur pour conserver sa deuxième place – ex-aequo – au classement. 

L’équipe de Sasa Obradovic – distingué de l’ordre monégasque de l’éducation physique et des sports cet après-midi – a cru revivre le scénario de la semaine dernière à Valence, mais ses repères sur son Rocher ont fait la différence dans les moments cruciaux. Surtout ceux d’Elie Okobo, auteur de 22 points à 6/9 aux tirs dont un trois-points suivi d’un double pas pour égaliser (71-71) puis passer devant à deux minutes du terme.

Ce mano-a-mano serré de bout en bout fut d’abord une première mi-temps portes ouvertes. Des deux côtés du terrain, les attaques ont été largement supérieures aux défenses. Monaco avait dans un premier temps pris les devants grâce à un Mike James agressif et collectif (20-14, 7e) avant de subir un 10-0 en fin de premier quart (20-24), la faute à des rotations trop tendres et une indiscipline passagère (4 pertes de balles en 3 minutes).

Le Yak en grande forme en première mi-temps

Dans le deuxième quart, Baskonia – meilleure attaque de l’Euroleague – continuait d’afficher une très belle adresse extérieure. Matthew Costello répondait à Elie Okobo dans un concours de tirs à 3-points interposé (4/9 pour Monaco, 6/13 pour Baskonia à la mi-temps). Pierria Henry, en difficulté depuis le début de saison, réussissait en plus tout ce qu’il tentait à l’intérieur de l’arc (12 points à 6/6 à la pause).

Le retour de Mike James (10 points, 7 passes) combiné à l’agressivité de Yakuba Ouattara – auteur notamment de deux dunks en pénétration et un 3-points en première mi-temps – permettait toutefois à à l’équipe de Sasa Obradovic de reprendre les commandes à la pause (48-45).

Un troisième quart-temps catastrophique

Et puis soudain, la panne. Après une première mi-temps champagne, la Roca Team a perdu toute confiance, à l’image de Mike James, resté muet de longues minutes. Elle n’a inscrit que 10 petits points, à l’arraché, dans le troisième quart-temps. En plus de l’adresse en berne, le collectif monégasque ne faisait plus aucune différence, plombé par les tentatives – ratées – d’exploits individuels. Monaco peut néanmoins remercier son adversaire, lui aussi moins adroit (tombé à 8/29 derrière l’arc à la fin du match), qui aurait pu sanctionner davantage que +8 (53-61, 29e) s’il avait maintenu son adresse extérieure, n’entamant l’ultime quart-temps qu’avec quatre points d’avance.

Alors, sans briller, la Roca Team est remontée petit-à-petit, profitant notamment des fautes des Basques, tombés très tôt dans la pénalité. L’ASM avait pourtant raté plusieurs fois l’occasion de passer devant (66-67, 35e, 68-69, 37e) et l’on a douté qu’elle le fasse. Si elle a fini par le faire, c’est sans doute d’abord la faute des Espagnols, qui ont tout manqué ou presque dans les derniers instants, jusqu’à passer derrière à cause d’Elie Okobo (73-71, 38e) et ne plus jamais revoir la lumière. Auteur d’un 4/4 sur la ligne dans l’ultime minute, Jordan Loyd (12 points au final) a éteint tout espoir de retour. Seule ombre au tableau : Adrien Moerman est rentré grimaçant aux vestiaires dans les dernières secondes, sans trop que l’on ne comprenne pourquoi.

Il faut ainsi retenir que Monaco met fin à une – courte – série de défaite. La Roca Team voudra enchaîner, toujours sur son Rocher, contre Limoges ce dimanche (17h) en championnat… et surtout contre Fenerbahçe dès mardi (19h), avec une opportunité en or de prendre les commandes de l’Euroleague en cas de victoire.

Boxscore Monaco – Baskonia / Calendrier Euroleague / Classement Euroleague

Photo : Elie Okobo (Monaco)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019