ITW David Holston (JDA Dijon) : « Il faut une mentalité de tueur pour ne pas être tué »

Liliane Trévisan
0

Il n’y a pas un Américain dans le championnat de France qui puisse, aujourd’hui, faire valoir un si long bail de présence dans l’Elite, et surtout sous le même maillot. Le nom de David Holston (1,73 m, 36 ans) est maintenant indissociable de celui de la JDA Dijon.

À l’heure où les contrats se font et se défont presque à volonté, où le mercenariat des joueurs étrangers est devenu une norme, la fidélité du meneur américain au club dijonnais fait presque figure de performance en termes de longévité sous le même maillot. Arrivé en Bourgogne en 2015, et malgré une entorse de quelques mois en Turquie en 2017, Holston n’a commis aucune autre infidélité. Cette saison est donc sa huitième sous le maillot de la JDA. On pourrait se dire que le joueur y a trouvé un certain confort, et craindre que, l’âge venant, il n’adopte un gentil train de sénateur, de joueur en fin de carrière. C’est mal le connaître.

Holston, MVP de notre championnat en 2019, vainqueur de la Leaders Cup avec Dijon en 2020, 3e meilleur passeur de l’histoire de la BCL, ne vit pas une saison en pente douce. À 36 ans, il est plus que jamais la dynamo du club dijonnais, meilleure équipe du championnat à l’évaluation. Grâce à son rayonnement : David Holston est le 3e passeur du championnat  (7,2 passes), le 4e (et premier meneur) à l’évaluation, et si Dijon est la deuxième équipe la plus en réussite aux passes décisives (20,6) derrière Monaco, il en est le premier artisan. Son début de saison est canon : 16 points par match, 7,2 passes, 2,7 rebonds en 28 minutes de jeu et c’est le meilleur Dijonnais à l’évaluation. Finalement, David Holston n’a qu’un défaut : il ne s’est toujours pas décidé à parler français… ce qui ne l’a pas empêché de nous  raconter sa trajectoire, ses envies, ses ambitions.

David, qu’est-ce qui vous pousse à rester si longtemps en France, à Dijon, où vous jouez une huitième saison d’affilée ?
Disons que j’ai trouvé un endroit, une ville où je me sens bien, confortable. J’ai des repères ; je connais la ville, les gens. C’est cool pendant un certain temps de voyager, de bouger, de changer de lieu de vie.  Mais, avec l’âge, tu as plus envie de t’installer, de recréer une vie qui te fasse te sentir comme à la maison. Et Dijon avait tout ce que je recherchais, y compris…

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus

Photos : David Holston (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019