LFB : Sandrine Gruda (Lyon) et Ana Tadic (Tarbes) vont bien

La rédaction
0

5 matches, 5 victoires. Une dernière ce dimanche à Tarbes (52-64). L’ASVEL est en tête de la Ligue Féminine. Sandrine Gruda monte en puissance, la Tarbaise Ana Tadic aussi.

Les Lyonnaises ont fait valoir de suite leur effectif pléthorique : 2-11. Elles ont remporté les trois premiers quart-temps et il y a de nombreuses satisfactions individuelles. A 35 ans, Sandrine Gruda a vite retrouvé la forme après sa blessure au mollet. Elle s’est appropriée un double double avec 14 points (4/12 aux tirs) et 10 rebonds plus 2 contres. La meneuse Julie Allemand, qui relève aussi de blessure, a été percutante avec 10 points, 6 rebonds, 5 passes et 2 interceptions. On peut aussi noter les 12 points et 4 rebonds en 18 minutes de la Lituanienne Juste Jocyte.

Du côté tarbais, Ana Tadic (1,95 m, 24 ans) a obtenu la meilleure évaluation de son équipe avec 16 pour 9 points et 8 rebonds. Un très bon signe alors que l’internationale a pris le train de la saison en marche craignant un problème cardiaque qui aurait anéanti sa carrière de basketteuse.

« Un grand ouf de soulagement, a t-elle confié récemment à La Dépêche en évoquant ce mauvais souvenir. Désormais, il y a tout un process pour que je me remette dans le rythme, revenir au haut niveau. Je me donne deux à trois semaines pour être à 100 %. Au fond de moi, j’étais persuadée de n’avoir aucun problème cardiaque mais tant que le doute subsiste, c’est toujours délicat. Du coup, bah tu es là à gamberger un peu, tu penses à une reconversion, à ce que tu pourrais faire si le basket devait s’arrêter. Ça a remué pas mal de choses (…) C’est clair que je vais savourer davantage le fait de pouvoir jouer au basket, de vivre de ma passion. Je le vois, je profite encore plus du temps partagé avec le groupe, d’être sur un terrain. Cette période m’a appris une chose : tout est éphémère, ça peut s’arrêter du jour au lendemain »

Quant au coach tarbais, François Gomez, toujours pour La Dépêche, il a commenté à propos de cette défaite :

« Finir à 12 points à la fin, ce n’est plus de la colère mais plutôt de la déception pour les joueuses car sincèrement, Lyon était prenable et ce ne sera peut-être plus le cas dans quelques mois quand Gabby Williams va revenir et qu’elles auront plus de vécu. Les filles sont déçues, l’approche du match n’a pas été le bon mais l’état d’esprit est là et c’est très intéressant pour la suite. »

Photo : Ana Tadic (Tarbes, FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

janvier 2023
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019