Betclic Élite : L’ASVEL surfe sur la vague contre Paris

Clément Carton
0

Deux jours après son exploit à Barcelone en Euroleague, l’ASVEL a confirmé son regain de forme contre le Paris Basketball en championnat (94-60).

C’est la fête des lumières, sur et en dehors du terrain, dans la capitale des Gaules. Quelques heures après la victoire des filles contre Toulouse dans une rencontre délocalisée à l’Astroballe, les garçons ont dominé de la tête et des épaules le Paris Basketball devant 5 500 spectateurs (94-60). Une victoire qui ne souffre d’aucune contestation, dans la lignée de leur exploit de vendredi soir à Barcelone.

Entre deux spots d’hommage à Amara Sy – ancien de la maison villeurbannaise, aujourd’hui directeur sportif du club parisien, dont le maillot va être retiré après la rencontre – l’ASVEL a très vite pris le large au gré d’un premier quart-temps de feu (30-12). 

Privés de Dustin Sleva, Tyrone Wallace et Mohamed Diawara, les Parisiens ont pris l’eau défensivement en première mi-temps sans pouvoir s’en relever. À l’image de la différence d’adresse extérieure (7/14 à 3-points pour l’ASVEL contre 1/9 après vingt minutes), le match était déjà plié à la pause (57-30). La deuxième mi-temps a ressemblé à un long garbage time plutôt qu’à un affrontement entre deux équipes européennes.

La bouffée d’air frais d’Antoine Diot 

En manque de temps de jeu depuis le début de la saison, Antoine Diot a signé son record de points de l’exercice en cours (18 points à 4/6 à 3-points, 4 rebonds, 4 passes). Autre Villeurbannais en vue : Amine Noua (21 points à 7/8 aux tirs, 7 rebonds, 30 d’évaluation), Youssoupha Fall (10 points à 5/5 aux tirs, 8 rebonds, 2 contres) ou encore Retin Obasohan (7 points, 6 passes, 4 rebonds, 2 interceptions), dont la débauche d’énergie a pesé sur la première mi-temps.

À noter que Kyle Allman (20 points à 7/13 aux tirs) fut le seul Parisien à être efficace au scoring ce dimanche soir, dans une prestation collective bien pauvre.

Ce succès – qui permet aux Villeurbannais de rebasculer dans un bilan positif en Betclic Elite (7-6) – offre en tout cas une bouffée d’oxygène au collectif de T.J. Parker, qui s’est permis le luxe de préserver Nando De Colo avant la double confrontation de la semaine en Euroleague contre la Partizan Belgrade et l’Olympiakos. Tous les voyants sont au vert !

À Villeurbanne.

Boxscore ASVEL – Paris Basketball / Classement Betclic Elite / Calendrier Betclic Elite

Photo : Retin Obasohan – ASVEL (Infinity Nine Media)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019