Portée par un Nando De Colo de gala, l’ASVEL enchaîne contre le Partizan Belgrade !

Clément Carton
0

Mardi soir à l’Astroballe, l’ASVEL a fait plier le Partizan Belgrade dans le moneytime pour enchaîner une troisième victoire de rang, la deuxième en Euroleague (91-87). Toujours sur son nuage, Nando De Colo (32 points) a livré une deuxième mi-temps sensationnelle.

Et de trois ! Après son exploit à Barcelone, et la très large victoire en championnat contre Paris, l’ASVEL a confirmé mardi soir devant son public contre le Partizan Belgrade (91-87). Après une première mi-temps très offensive (47-48), l’équipe de T.J. Parker a arraché la victoire dans le moneytime, grâce notamment à un Nando De Colo de gala.

L’international français a inscrit 32 points à 11/15 aux tirs, dont 22 en deuxième mi-temps, et les deux lancers-francs de la gagne… en étant envoyé volontairement sur la ligne par Ioannis Papapetrou tandis que les deux équipes étaient à égalité à dix secondes du terme (87-87) !

Une adresse retrouvée

Contre la plus faible défense de la compétition, les Villeurbannais ont shooté à 78 % à 2-points (22/28), et 44 % à 3-points (11/25). Le tout en ne perdant « que » 12 ballons, ce qui est bien mieux que les 20 offrandes accordées il n’y a même pas une semaine à la Roca Team. La résultante d’un jeu offensif « simplifié », selon les dires de T.J. Parker en conférence de presse. Si le collectif villeurbannais a encaissé 87 unités, il a tout de même réussi à museler Mathias Lessort en deuxième période, alors que l’international tricolore avait compilé 12 points et 6 rebonds en première.

C’est aussi toute la confiance accumulée ces derniers jours qui se reflète dans ce résultat, tandis que l’ASVEL n’a jamais compté plus de 7 points d’avance (73-66, 30e). Et qu’elle était encore derrière à deux minutes du buzzer. « Ce match-là, on ne l’aurait peut-être pas gagné il y a un mois », signale Jonah Mathews (14 points à 5/10 aux tirs) après la rencontre.

Grâce à ce succès, l’ASVEL (5-8) remonte à la 13e place au classement, à deux victoires du top 8. À l’inverse, les hommes de Zeljko Obradovic (4-9) tombent au 16e rang… à trois jours de la réception du champion d’Europe en titre, l’Anadolu Efes. Pas le temps de souffler : Lyon-Villeurbanne tentera la passe de quatre contre l’Olympiakos jeudi soir (21h) avant un déplacement important en championnat ce dimanche à Strasbourg (13h).

À Villeurbanne.

Boxscore ASVEL – Partizan Belgrade / Calendrier Euroleague / Classement Euroleague

Photo : Nando De Colo (Infinity Nine Media)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019