All Star Game LNB : Les Français vainqueurs, Victor Wembanyama MVP

Pascal Legendre
0

L’équipe All Star France est venu à bout de l’équipe All-Star Monde (136-128) et Victor Wembayama a entretenu sa légende naissante en se voyant attribuer le trophée de MVP à même pas 19 ans.

Pascal Biojout, l’architecte du All-Star Game, avait réuni dans un salon de l’Accor Arena quelques uns de ceux qui ont marqué les 20 ans de l’évènement à Paris dont le dunker émérite Kadour Ziani et l’Allemand Heiko Schaffartzik, vainqueur trois fois du concours à trois-points, venu spécialement d’Autriche. Un petit clip pour se remémorer ces deux décennies, un autre en l’honneur de George Eddy qui a été l’animateur de 2002 à 2019 – en marquant une fois un panier du milieu du terrain, et des t-shirts pour les plus chanceux ont été offerts au public juste avant l’entre-deux du match.

Un public gâté d’entrée de jeu par un concours des meneurs avec une superbe finale entre le Choletais T.J. Campbell et le Portelois Nadir Hifi. « Même quand tu es derrière, tu dois continuer à t’accrocher », a philosophé l’Américain, vainqueur sur le fil du Franco-Algérien. Et encore plus par le concours de trois-points, qui a vu chuter au tour préliminaire Victor Wembanyama – c’était prévisible – et Nando De Colo – ça l’était beaucoup moins. A suivi le match des étoiles, France contre Monde, et il y en avait plusieurs !

Le All Star Monde s’envole

Une passe entre les jambes de David Holston, une claquette dunk d’Ismaël Kamagate, sept points de Markis McDuffie et le match de gala était lancé sur des bases très offensives pour l’équipe Monde qui menait 11-20 au bout de 4 minutes. Mais le premier fait majeur du match fut l’oeuvre de Wemby qui, après une série de dribbles entre les jambes, est allé claquer un dunk rageur… avec une certaine complaisance de la défense adverse. Cela n’empêchait pas l’équipe Monde de mener 15-31 et encore 28-43 à la mi-temps avec un 8/16 à trois-points et 10 points de James Palmer.

Les Français avaient fait un peu de leur retard à la mi-temps (64-75), mais c’est bien joli de dévorer l’adversaire au rebond (29 à 17), de marquer 48 points dans la raquette contre 26 à l’adversaire si c’est un désastre derrière la ligne à trois-points (3/21). Quant à James Palmer, il avait déjà doublé son capital.

L’heure de gloire de Yves Pons

Les attractions et surtout le concours de dunks sont efficaces pour redynamiser la soirée. L’image de Yves Pons se propulsant dans les airs pour récupérer le ballon sur la tête de Victor Wembanyama -légèrement courbé – et de ses 2,21 m pour aller dunker proprement, au premier essai, fera assurément le tour du monde. Tout aussi extraordinaire quand le Villeurbannais a réussi ce dunk de légende de Julius Erving et Michael Jordan en prenant appel de la ligne des lancers-francs – sans mordre. Et quand il a dunké arrière… pieds nus façon Vince Carter. Il lui fallait accomplir de tels chefs d’oeuvre pour vaincre Juhann Begarin d’un point en finale, 204 à 203.

Encore très jeune (23 ans), malgré quelques apparitions en NBA (12 matches), Yves Pons n’est pas l’un des Villeurbannais les plus connus, même si ses envolées aériennes sont déjà célèbres pour qui suit attentivement championnat de France et Euroleague, mais il a marqué les esprits au fer rouge lors de ce 2K Dunk Contest.

Wemby MVP, Juhann Begarin un beau dauphin

Passe dans le dos de Victor Wembanyama, un dunk d’Hugo Besson, un trois-points de Juhann Begarin, deux autres de Nando De Colo et de Victor qui réalisait ensuite un 2+1 et les Français étaient passés en tête pour la première fois à 87-86. Plus rien ne semblait stopper l’équipe française (100-91 et 106-99, 30e).

Olivier – c’est son prénom – a donné des frissons aux 15 833 spectateurs en ratant de peu le shoot à 100 000 euros. Après cet entre-acte, les étrangers ont tenté de revenir dans la course et ont même léché les baskets des Français (126-124), mais un coup d’accélérateur de Victor Wembanyama (27 points, 12 rebonds, 32 d’évaluation) et Juhann Begarin (25 points, 12 rebonds, et 38 d’éval) leur a été fatal. Les journalistes ont dû départager en leur âme et conscience les deux joueurs pour désigner le MVP, et croyez-nous, c’était une tâche ingrate.

Malgré le fait qu’ils joueront demain un match d’Euroleague, Nando De Colo a joué 19 bonnes minutes et Youssoupha Fall 14. Cela méritait d’être souligné.

La boxscore est ICI.

Les trois concours de l’édition du All Star Game 2022 :
Vainqueur du concours des meneurs : T.J. Campbell
Vainqueur du concours à 3-points : Nicolas Lang
Vainqueur du concours de dunks : Yves Pons

Le palmarès du All Star Game :

Photo : Victor Wembanyama (LNB)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

janvier 2023
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019