Euroleague : Monaco s’offre l’Olympiakos, jour de gloire pour Yoan Makoundou !

Clément Carton
0

Dans un combat d’une intensité folle, l’AS Monaco est venu à bout de l’Olympiakos ce mardi soir (64-60). Responsabilisé pour la première fois de la saison en Euroleague, Yoan Makoundou (9 points, 6 rebonds) a plané sur Gaston-Médecin. La Roca Team est le premier leader de la phase retour.

Quel combat ! La Roca Team nous avait plutôt donné l’habitude d’être une équipe offensive ces deux dernières saisons. Et c’est au terme d’une lutte défensive de 40 minutes qu’elle a tenu bon contre l’Olympiakos mardi soir à Gaston-Médecin, qu’elle avait déjà battu à l’aller. Cette force de caractère s’illustre parfaitement par la prestation de trois guerriers monégasques. 

Mike James, auteur d’un premier quart-temps horrible (0 point à 0/4 aux tirs, 3 pertes de balles et -10 d’évaluation) à l’image de son équipe (8-20 après 10 minutes), a finalement porté la Roca Team sur le reste de la partie (19 points à 7/18 aux tirs, 5 rebonds, 3 passes malgré ses 7 ballons perdus). Le meneur américain a porté le coup de grâce en inscrivant le floater le plus important du match à 42 secondes du buzzer (61-59).

L’acte de naissance de Yoan Makoundou en Euroleague

Dans tous les bons coups des deux côtés du terrain, Alpha Diallo a lui été plus régulier dans l’effort. L’ailier termine à 16 points à 4/10 aux tirs, 3 rebonds, 2 interceptions et 7 fautes provoquées pour 15 d’évaluation en 28 minutes.

Mais, surtout, un homme que l’on n’avait jusqu’alors vu que trois minutes depuis le début de saison européenne a parfaitement saisi l’opportunité en raison de la mise à l’écart d’Adrien Moerman. Yoan Makoundou a été énorme en compilant 9 points à 3/5 aux tirs, 6 rebonds et 1 contre sur les 20 minutes qui lui ont été données par Sasa Obradovic. Il a même inscrit un 3-points précieux dans le moneytime, qu’il avait bien mérité de jouer après des mois d’attente sur le banc monégasque.

Côté grec, malgré les 200 supporters ayant fait le déplacement sur la French Riviera, cette défaite marque un coup d’arrêt. Sans adresse (8/29 derrière l’arc) et sans Sasha Vezenkov – laissé à 4 points et 8 rebonds en 22 minutes – dans le moneytime, l’Olympiakos n’a pas réussi à inverser la tendance dans un match qu’il avait pourtant dans les mains en première mi-temps.

Monaco bien placé 

Désormais à 12-6 après 18 journées, l’AS Monaco est le premier co-leader de la phase retour de l’Euroleague, rejoint quelques minutes plus tard par le Real Madrid, large vainqueur de l’Etoile Rouge de Belgrade, par ailleurs prochain adversaire de la Roca Team jeudi soir en Serbie.

Quant aux Grecs, on peut se dire que les équipes françaises ne leur réussissent pas cette année – deux défaites contre Monaco et une à Villeurbanne – et que ces trois rencontres pèsent lourd dans la balance puisque l’Olympiakos (11-7) tombe au 5e rang avant un déplacement à Bologne. On ne cessera jamais de le répéter : tous les matches comptent en Euroleague !

Boxscore Monaco – Olympiakos Classement Euroleague / Calendrier Euroleague

Photo : Yoan Makoundou (Thomas Savoja)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

janvier 2023
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019