Euroleague : sans Nando De Colo, l’ASVEL échoue de peu contre le FC Barcelone

Clément Carton
0

Privée de Nando De Colo, David Lighty et Alex Tyus, l’ASVEL a plus que résisté avant de craquer face au FC Barcelone, pour son premier match de l’année 2023 à l’Astroballe (75-82). Une défaite frustrante, malgré une belle prestation d’ensemble, qui éloigne l’équipe de T.J. Parker du top 8 et la fait même tomber au dernier rang avec trois autres équipes.

Sarunas Jasikevicius tient sa revanche. Un mois après la victoire de l’ASVEL au Palau Blaugrana – mettant fin à une série noire et annonciateur d’un mois de décembre victorieux -, le FC Barcelone a remis les pendules à l’heure ce mercredi soir à l’Astroballe (75-82). Il faut dire que, même au complet, l’emporter contre le coleader de la compétition est une tâche difficile. Alors privé de Nando De Colo (fatigue) – héros du match aller – mais aussi de David Lighty (coup au mollet) et Alex Tyus (raisons personnelles), ça l’est encore plus. 

Pourtant, ce succès fut loin d’être facile pour les Catalans, qui ont vu les Villeurbannais combler un retard de 11 points juste avant la pause (26-37, 19e), passer devant au retour des vestiaires (45-42, 23e) et entamer le moneytime en tête (71-67, 35e) avant de subir la justesse des Espagnols, à l’expérience, dans les ultimes instants.

Villeurbanne regrettera sans doute son deuxième quart-temps. Car après n’avoir pris que 11 points au premier acte, l’équipe de T.J. Parker en a encaissé près du triple dans le deuxième jusqu’à compter près de dix points de retard à la pause (33-42). La faute notamment au coup de chaud de l’Espagnol Alex Abrines, auteur de 11 points en cinq minutes, bien secondé par le passage solide de Rokas Jokubaitis (13 points, 5 rebonds, 4 passes). 

Youssoupha Fall, record de points en Euroleague

Un écart irrattrapable en deuxième mi-temps ? Non, bien entendu, l’ASVEL version 2022-23 n’écrase pas toujours ses adversaires mais n’est jamais morte. En l’espace de trois minutes, l’équipe de T.J. Parker a passé un 12-0 dans le sillage d’un Youssoupha Fall dominant dans la raquette (23 points à 9/12 aux tirs et 6 rebonds pour 31 d’évaluation au final). Repassée derrière en fin de troisième (60-63), l’ASVEL a toujours été dans le coup et a même dominé le quatrième grâce aux Mathews, Kahudi et autre Risacher (66-63, 33e, 71-67, 36e).

Seulement, l’effort consenti pour revenir, avec une rotation resserrée, a fini par peser sur les organismes. Et c’est sur la ligne que les coéquipiers de Nikola Mirotic (19 points à 8/8 aux lancers, 4 rebonds, 3 contres) et Cory Higgins (16 points à 6/6 aux lancers, 4 passes), injouable dans les deux dernières minutes, ont repris les devants et réglé l’addition. Dans l’attitude, les Villeurbannais ainsi bâtis ont été irréprochables. Il leur aura manqué une pointe d’adresse extérieure, qui a fait défaut toute la partie (2/17 derrière l’arc).

T.J. Parker, coach de l’ASVEL : « Bravo à mes joueurs. Ils ont tout donné. Bien sûr, quelques erreurs font la différence, notamment dans le deuxième quart-temps. Mais on s’est très bien battus dans le troisième quart-temps, on a tout fait pour repasser devant. Ça se joue à des détails. On a eu notre chance, on l’a raté, mais je ne peux être que fier de mes joueurs ce soir malgré les absences. On a joué tête à tête contre le FC Barcelone, on était à +4 au moment du tir de Zach (71-67, 35e), on a eu espoir. Ce qui fait plus mal à la tête, ce sont tous ces matches où l’on est devant et qu’on perd à la fin. Mais on va continuer de travailler, rester positifs, et on sera récompensés. »

Avec 6 victoires pour 12 défaites, la formation villeurbannaise tombe tout de même à la dernière place du classement avec le même bilan que Berlin, Milan et le Panathinaïkos, trois équipes contre lesquelles elle s’est inclinée lors de la phase aller. L’ASVEL enchaînera dès vendredi (20h) avec la réception d’une autre équipe espagnole, Valence. Suivra ensuite un duel ce lundi contre Le Mans, pour valider officiellement le billet pour la Leaders Cup.

À Villeurbanne.

Boxscore ASVEL – FC Barcelone / Classement Euroleague / Calendrier Euroleague

Photo : Parker Jackson-Cartwright (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019