Euroleague : large vainqueur du Panathinaïkos, le Real Madrid reste coleader

Ilan Coupet
0

Mercredi soir, le Real Madrid n’a pas fait dans le détail contre un Panathinaïkos en manque d’inspiration (83-68). Les coéquipiers de Guerschon Yabusele (16 points, 7 rebonds) restent coleaders de l’Euroleague.

Le Panathinaïkos n’a plus gagné dans la capitale espagnole depuis mars 2013. Cette série noire ne s’est – évidemment – pas achevée ce mercredi soir. Une classe d’écart séparait les Grecs, quinzièmes au classement avec un bilan négatif, des coleaders madrilènes. La logique a somme toute été respectée.

Dans un Wizink Center très peu rempli, les hommes de Chus Mateo ont annoncé la couleur d’entrée de jeu. Dans le sillage de Guerschon Yabusele, 8 points et 3 rebonds express, les Madrilènes menaient 13-2 après seulement 5 minutes de jeu. Le début d’une rencontre à sens unique, ponctuée par un horrible pourcentage à 2-points de 16 % dans le premier acte (26-14). La suite ? Un nouveau run de 16-0 qui anéantissait très vite tout espoir de retour (48-30 à la pause).

À sens unique

Il faut tout de même souligner la défense de fer des locaux. Peu étonnant quand on sait que le Real Madrid est la seconde meilleure défense de l’Euroleague avec 77,3 points encaissés en moyenne. Dans le naufrage des Grecs, deux dunks de Dwayne Bacon et Arturas Gudaitis ont réveillé le Wizink Center durant quelques minutes, le Pana revenant tout proche de la barre des 10 points après trois quart-temps (68-57). Une illusion dans le marasme : la fin du match ne fut qu’une formalité, le Real Madrid creusant de nouveau l’écart dès le début du quatrième (74-59, 35e).

La bonne nouvelle côté tricolore, c’est la nouvelle prestation aboutie de l’ailier-fort Guerschon Yabusele, meilleur marqueur de son équipe. Le natif de Dreux termine à 16 points, 7 rebonds, 2 interceptions pour 21 d’évaluation en seulement 17 minutes. Mario Hezonja a ajouté 14 unités, et les deux autres Frenchies du soir, Petr Cornelie et Fabien Causeur, respectivement 8 et 4 points.

Toujours coleader avec un bilan de 15 victoires et 7 défaites, le Real Madrid se prépare à un déplacement plus difficile contre Monaco, de retour dans le top 4 en Euroleague grâce à sa victoire du soir contre Berlin. De son côté, le Panathinaïkos restera en Espagne afin de défier Baskonia.

Boxscore Madrid – Panathinaïkos

À Madrid.

Photo : Guerschon Yabusele (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

mars 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019