Betclic Elite : Monaco, la conquête du titre débute contre Strasbourg

Clément Carton
1

Après sa troisième place historique acquise au Final Four de Kaunas, la Roca Team doit se replonger à vitesse grand V dans son objectif majeur de la saison : la quête de son premier titre de champion de France. L’AS Monaco n’a pas le droit à l’erreur contre la SIG Strasbourg, dans une série de quarts de finale au meilleur des trois manches (match 1 ce mercredi sur BeIN Sports 3).

La page Kaunas à peine tournée, la Roca Team se lance dans la dernière ligne droite de sa saison. « La plus importante », rétorquait le general manager Oleksiy Yefimov dimanche soir après la 3e place historique d’Euroleague acquise au gré du FC Barcelone. Car, oui, faire un podium européen est remarquable – le meilleur résultat européen pour un club français depuis 30 ans et le sacre de Limoges – mais remporter un premier titre de champion de France est fondamental pour asseoir sa domination sur le plan national.

« Les playoffs de Betclic Elite, c’est le plus gros objectif de notre saison, détaille le capitaine Yakuba Ouattara. Nous avons vraiment montré que nous étions dans un bon état d’esprit lors du match pour la 3e place face au Barça. On peut s’appuyer sur notre combattivité et notre force mentale. Nous sommes prêts à remplir cet objectif. » « Nous avons des gars intelligents, tout le monde comprend à quel point ce titre est important pour le club », ajoute l’ancien VIlleurbannais Matthew Strazel, double champion de France en titre.

Un remake contre la SIG

Après une telle débauche d’énergie ces dernières semaines, la Roca Team – large leader de la saison régulière – n’a pas le droit à l’erreur dans un quart de finale de Betclic Elite de tous les dangers, au meilleur des trois manches. L’ASM l’avait appris à ses dépens la saison dernière contre la SIG, déjà à ce stade, où elle l’avait emporté 2 victoires à 1 après avoir frôlé l’accident (-19 à la pause du match 3, prolongation arrachée à quatre secondes de la fin sur un shoot de Mike James). 

Un adversaire que l’équipe de la Principauté retrouvera dès mercredi soir et qui arrive sur le Rocher en confiance après avoir décroché son ticket pour les playoffs lors de la dernière journée à Roanne, fort de quatre victoires de rang. Sans compter que les Alsaciens ont eu une semaine pour se régénérer et qu’ils ont récupéré Matt Mitchell dans la dernière ligne droite. 

« La préparation de ce quart de finale contre Strasbourg a commencé dès le match pour la 3e place face au Barça, note le coach Sasa Obradovic. La conquête du titre de champion de France est notre objectif numéro un. Il faudra jouer à notre meilleur niveau pour l’emporter. Strasbourg est une bonne équipe, composée de joueurs d’expérience. Le quart de finale de la saison passée avait été une dure épreuve. Il sera très important de bien débuter à la maison pour ne pas nous mettre dans une situation délicate. Le temps de récupération est court, mais il faudra tout donner. »

Le technicien serbe pourra compter sur l’intégralité de son groupe, lui qui avait fait tourner dès le début de début du match contre Barcelone, Mike James, touché à la cheville contre le Maccabi, ayant notamment été ménagé (6 minutes). À noter que deux joueurs étrangers devront rester sur la touche ce mercredi soir puisque le règlement n’autorise que 6 joueurs non-JFL dans l’effectif. 

Le programme de la série :
Match 1 : mercredi 24 mai à 20h à Gaston-Médecin (Monaco)
Match 2 : vendredi 26 mai à 18h au Rhénus (Strasbourg)
Match 3 éventuel : dimanche 28 mai à 21h à Gaston-Médecin (Monaco)

Mike James © AS Monaco

Trois questions à Mike James après Monaco – Barcelone

En début de saison, des doutes avaient été émis quant à la réussite de votre trio avec Jordan Loyd et Elie Okobo. Comment avez-vous réussi à jouer ensemble et à atteindre le Final Four ?
« Je pense que les gens n’aiment pas vraiment toute équipe avec moi dedans. C’est un consensus. Nous avons juste développé une dynamique collective tout au long de la saison et accepté de sacrifier un peu du jeu de l’autre pour que les pièces s’emboîtent. C’était amusant. Nous pouvons encore nous améliorer en tant qu’équipe, en commençant par mieux tirer à 3-points. J’ai déjà hâte de commencer la saison prochaine. »

Comment permettre à l’équipe de passer une nouvelle étape la saison prochaine ?
« Je pense qu’on va continuer à progresser à l’avenir, il y a beaucoup de place pour le faire. L’an dernier, on s’est qualifié pour les playoffs. Cette saison, pour le Final Four. L’année prochaine, il faudra franchir encore une étape. Nous devons continuer à nous améliorer de toutes les manières possibles, travailler cet été. Il faut voir combien de gars seront de retour. Je ne sais pas qui sera là. J’espère que nous pourrons garder beaucoup de monde. »

Vous êtes toujours sous contrat avec Monaco l’année prochaine. Vous engagez-vous à rester ?
« Oui, je suis là. J’ai un maillot de Monaco. S’ils (les dirigeants) me veulent, je suis là. »

Photo : Roca Team (AS Monaco)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

1 Response
  1. Franck

    Bonjour
    Même si le coach dît que l’objectif est le titre cette équipe n’y arrivera pas.
    Certains joueurs ont vraiment tirer decu pour arriver là.
    Et les rotations ce sont amoindri et cela va recommencer des que la série va se durcir.

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

mai 2023
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019