Brandon Jefferson à l’adresse de l’Elan Béarnais : « Payez vos dettes d’abord ! »

La rédaction
15

L’Elan Béarnais est en difficulté dans le championnat notamment en raison d’un manque de rotations. Le club palois espère avoir demain mardi le feu vert de la DNCCG pour recruter un joueur supplémentaire, un combo guard, ce qui fait enrager son ancien meneur Brandon Jefferson (1,73 m, 30 ans).

Après Orléans et Strasbourg, Brandon Jefferson a été éblouissant la saison dernière sous le maillot vert et blanc. Il est désormais en Chine mais suit toujours l’actualité du basket français d’autant que l’Elan Béarnais lui doit de l’argent. Une ardoise laissée par les « investisseurs » américains de Counterpointe Sports Group (CSG) avant leur départ.

Et Jefferson fait savoir sur les réseaux sociaux qu’il n’apprécie pas du tout la démarche du club, se demandant comment on peut « avoir une réunion pour obtenir un autre joueur alors qu’ils doivent encore de l’argent à 11 joueurs sur 12 de la saison dernière… Payez les dettes d’abord. Respectez les joueurs qui vous ont apporté un championnat !!!!! » écrit-il en référence à la Coupe de France.

Photo : Jacques Cormarèche

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

15 Responses
  1. Marie Julie

    Comme si il était en manque d’argent !
    Aucun amour pour le club, Jefferson c’est tout pour l’argent !
    La preuve il est parti s’exiler au fin fond de la Chine. Ses propos sont honteux d’autant que l’argent dont il parle c’est uniquement la prime et non le salaire. Pitoyable !

    1. Isa

      Mais bien sûr … Je vous rappelle que c’est son TRAVAIL !
      Et que tout TRAVAIL mérite salaire.
      Et il ne faut pas confondre bénévolat et travailler gratuitement ce n’est pas du tout la même chose.

      1. Ich

        Il ne réclame pas son salaire bougre d’âne, il réclame une prime. Son salaire il l’a eu !
        Ne commentez pas si vous ne savez rien.

    2. Lac

      Si l’argent lui est dû, il lui est dû. Point. Qu’il en ait besoin ou non. Votre argument est celui du locataire qui « oublie » de payer ses loyers parce que le propriétaire peut s’en passer. Pauvre France

    1. Marie Julie

      Oui je travaille gratuitement je suis bénévole pour plusieurs associations.
      Et si j’étais à sa place je soutiendrai le club qui m’a permit d’obtenir un salaire monstrueux en Chine.

      1. Quantin

        L’élan Béarnais a échelonné le remboursement de la dette. Il recevra la prime que CSG avait promis aux joueurs.
        il n’a pas à s’inquiéter et encore moins à exposer de tel propos derrière le clavier de son téléphone.
        Pour le bien du club il pourrait comprendre que la principale préoccupation est avant tout le maintien et non de verser des primes bonus … car côté argent je pense qu’il n’est pas à plaindre.

        1. Ben

          Si ton patron te doit ta prime d’objectif et que tu ne l’as toujours pas reçue au bout de plusieurs mois, tu réagirais comment même si tu n’as pas besoin d’argent ?
          C’est son métier pas un loisir.

  2. Dave

    Un contrat est un contrat pas de discussion possible, c’est son job et une carrière pro est courte , ce n’est pas à lui de payer les erreurs des dirigeants Palois .

  3. Chaudeau

    Le club aurait dû descendre mais comme Bayrou a fait des menaces, mais tout ça c’est une histoire de fric et les joueurs ils en ont rien à faire, c’est qu’il faut que ça leur rapporte , comme d’habitude

  4. YesIdid

    Jefferson s’affiche ainsi comme un mercenaire, le club dans lequel il joue lui importe peu… Il est prêt à voir couler le club qui lui a permis de terminer meilleur marqueur du championnat. Alors que c’est en se relevant et en restant dans l’élite que l’Elan pourra payer les dettes laissées par les mauvais investisseurs américains qui se sont carapatés !

  5. pm012

    Un dû est un dû, point à la ligne. Que ce soit un salaire ou une prime. Quelle aurait été votre réaction si votre employeur vous avait promis une et quelques mois plus tard, et après des problèmes financiers vous annonçait que le versement de cette prime n’aurait pas lieu ? Ve ne seriez pas contente certainement

  6. Élan 63

    Notre ami Jefferson n’a que se retourner vers ces amis américains, et leur demander le paiement de la prime promise lors de la victoire en coupe de France, les voyous ce sont eux.et il le sait très bien.

  7. Erika

    Attitude que l’on peut comprendre mais qui est délirante.
    le problème, c’est CSG, Heuss, Pinero et compagnie qui ont arnaqué tout le monde, les joueurs, mais aussi des salariés du club licenciés (avec de petits salaires), ou encore ceux qui ont acheté des tokens et donnant de l’argent à csg (qui en retour n’aura rien dépensé). Un belle arnaque de CSG, et un titre à crédit (comme ceux de Limoges dans les années 80/90 d’ailleurs, Pau-Limoges, kifkif mais si Pau c’est juste une coupe sur une année). Jefferson a été payé pour ses primes en tockens d’ailleurs, ca lui plaît pas (et il a raison), qu’il se plaigne auprès de CSG, c’est des compatriotes américains.
    Les nouveaux investisseurs ne sont en RIEN responsables de ce qu’a fait CSG.

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019