Monaco vient à bout de Boulogne-Levallois et de Victor Wembanyama

La rédaction
0

Dans un duel pour le leadership de la Betclic Elite, Boulogne-Levallois a mené 38 minutes avant de s’effondrer en prolongations (82-95). Monaco, c’est très costaud !

Si Monaco a dû faire sans Jordan Loyd blessé au nez lors de la victoire au Real Madrid, Boulogne-Levallois sera privé de Ibrahima Fall Faye toute la saison en raison d’une rupture des ligaments croisés, alors qu’Armel Traoré (ménisque) et Aaron Henry (quadriceps) sont également à l’arrêt. Cela en dit long sur sa capacité de résistance et l’impact de Victor Wembanyama sur ce match (27 points, 11 rebonds, 3 passes, 3 interceptions pour 32 d’évaluation). Mais les Mets n’ont pas eu l’endurance nécessaire et ont craqué en fin de match face à la défense monégasque et aussi un Elie Okobo de gala (28 points, 6 passes et 5 rebonds).

Victor Wembanyama a tout de suite montré de quel bois il se chauffe. C’est lui qui a ouvert le score, puis réaliser une claquette dunk sur la deuxième possession, une autre viendra peu après, avant de conclure une contre-attaque avec une incroyable souplesse et réussir un parfait turn around jumper.

Menée 7-0, l’AS Monaco est demeurée 2’40 sans marquer et se retrouvait tremblante face à la défense des Mets, qui menaient 21-7 après sept minutes, sur une contre-attaque conclue par Wemby. A la mène, Tremont Waters faisait aussi un sacré taf. D’ailleurs, après un quart-temps, Wembanyama et lui avaient scoré 22 des 26 points de Boulogne-Levallois qui en avait encaissé deux fois moins.

Dans le deuxième quart-temps, la défense de l’équipe de la Principauté a été plus rigoureuse avec Jaron Blossomgame qui défendait bien sur Wembanyama et Matthew Strazel sur Waters. De l’autre côté du terrain, l’ASM profitait des doigts de fée d’Elie Okobo (11 points en première mi-temps) et de la présence à l’intérieur de Donta Hall. C’est pourquoi elle est revenue à 32-26 avant de lâcher un peu de lest (45-35, 20e) faute d’une maladresse chronique à trois-points (1/12).

Monaco perdait trop de balles pour revenir tout de suite au score qui était de 53-39 en milieu de troisième quart-temps. Mais en donnant un tour de vis en défense, l’ASM y parvenait en fin de quart-temps, 63-57, bénéficiant notamment d’une bonne impulsion de Matthew Strazel. A force de grignoter son retard, la Roca Team revenait sur les talons des Mets (63-62) qui avait déployé une zone 2-3.

Yoan Makoundou était un véritable geyser, mais c’est grâce à deux paniers à trois-points successifs d’Elie Okobo que Monaco parvenait à doubler Boulogne-Levallois pour la première fois (75-76). Waters transformait un seul lancer-franc. Mike James et lui-même manquaient le panier de la gagne et c’est ainsi qu’une prolongation s’avérait nécessaire.

Les Mets ne parvenaient plus à servir Victor Wembanyama cadenassé par John Brown. Ils étaient au bout du rouleau, et c’est sur une salve de trois paniers à trois-points que l’équipe de Vincent Collet décrochait définitivement.

La boxscore est ICI :

Photo : Victor Wembanyama (Thomas Savoja)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

janvier 2023
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019