L’AS Monaco se fait peur contre l’Elan Béarnais

Romain Henry
0

Sous les yeux du Prince Albert, l’AS Monaco s’est imposée contre l’Elan Béarnais (83-77), confortant ainsi sa place de leader en Betclic Elite. Une victoire qui vise à rassurer les Monégasques, à deux jours de la réception de l’Olympiakos en Euroleague.

Trois jours après leur défaite contre le Partizan Belgrade, les Monégasques se sont fait peur dans leur antre de Gaston-Médecin, mais ont fini par s’imposer 83-77. Grâce à une bonne série de 13 points en début de match, la Roca Team a pris le large avec la réussite derrière la ligne de Mike James, Donatas Motiejunas ou encore Alpha Diallo (13-4). Mais le trio Garrett Sim – Giovan Oniangue – Landing Sane a fait du mal à la défense monégasque. La fin du premier quart-temps, très décousue, a permis à l’Elan Béarnais de maintenir le cap (25-20), même si Jaron Blossomgame (4 points) a asséné un coup au moral des adversaires.

En plus de Blossomgame, Donta Hall a réalisé trois dunks sur l’ensemble du match qui ont fait vibrer une salle Gaston-Médecin bien remplie. En plus du Prince Albert, les deux finalistes de la Coupe du monde de football Axel Disasi et Youssouf Fofana étaient présents au bord du parquet.

Mike James, le sauveur de la Roca Team

Peut-être trop confiants, les hommes de Sasa Obradovic ont progressivement laissé l’Elan Béarnais revenir dans la partie. Pendant qu’Oniangue (14 points, 1 rebond, 2 passes) a déclenché des trois-points difficiles, Monaco a dû se reposer sur Mike James, qui fait aussi parler sa magie sur le parquet. À la mi-temps, la Roca Team n’avait que 3 points d’avance (45-42) et Eric Bartecheky donnait de la voix. Des consignes qui ont payé puisque que l’Elan Béarnais a pris les devants pendant quelques minutes (5:47 dans le troisième quart-temps, 47-48). Gerald Ayayi (9 points, 4 rebonds, 3 passes) a lui aussi apporté sa pierre à l’édifice en posant de nombreux problèmes à l’ASM.

Fin de match sous haute tension

Encore une fois grâce à un Mike James des grands soirs, la Roca Team a repris le large grâce à un trois-points du milieu de terrain de la star américaine. Les 10 dernières minutes ont réservé leur lot de tension et de rebondissements. Un nouveau tir derrière la ligne de Garrett Sim (11 points, 3/6 derrière la ligne) a permis à l’Elan Béarnais de revenir à 77-75. Devant, l’équipe de Sasa Obradovic n’y arrivait plus et Vitalis Chikoko a inscrit un panier pour égaliser à 77-77.

Monaco a même offert quatre lancers-francs à l’Elan Béarnais, tous ratés (par Chikoko et Stockton) sous la pression du public. Derrière, le système de Pau était manqué et le ballon perdu. Les Monégasques pouvaient souffler. Ils finissaient par s’imposer 83-77 malgré une grosse frayeur.

À deux jours du choc en Euroleague, les Monégasques ont joué avec le feu, sans gravité cette fois-ci. De son côté, l’Elan Béarnais pointe à la 14e place et se déplacera à Blois le week-end prochain, un adversaire plus à portée de tir.

Photo : AS Monaco

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019