Les Français des Etats-Unis : Nicolas Batum record, Rudy Gobert questionne et Killian Hayes dans tous les coups

Nicolas Batum spécialiste longue distance, Rudy Gobert à pas de loup et Evan Fournier en eaux troubles : troisième point de la saison de nos Français expatriés aux Etats-Unis.

Chaque semaine, Basket Europe vous propose un tour d’horizon complet des performances de nos Français de l’étranger. Chaque mois, on fait aussi le point avec les principaux expatriés des Etats-Unis (NBA, G-League, NCAA).

Nicolas Batum se bonifie avec le temps ! L’ailier de Los Angeles a fêté le mois dernier ses 34 ans, âge qui ne l’empêche pas de rayonner sur les parquets de NBA, bien au contraire… Après une entame de saison sur la pointe des pieds, le Normand a rapidement trouver son rythme de croisière avec des Clippers davantage réguliers. Dans son rôle – quasi-exclusif – d’artilleur derrière l’arc, le Français est d’une efficacité record en carrière (41,8 % à trois-points). Le 21 décembre dernier, Batman a d’ailleurs passé 21 points, à 7/10 à trois-points, à son ancienne franchise des Hornets.
Son coéquipier rookie Moussa Diabate poursuit son processus d’évolution. Sur les terrains de NBA, il a pu s’essayer à quatre reprises au mois de décembre. Mais c’est en G-League que Moussa Diabate s’expose le plus avec déjà neuf doubles-doubles sous le maillot des Ontario Clippers. Ce week-end, l’intérieur a terminé sa rencontre avec 16 points et 22 rebonds contre les Sioux Falls Skyforce.

Restons chez les jeunes. Killian Hayes a réalisé des sorties remarquées, dont deux terminées en double-double. 17 points et 12 rebonds face aux Pelicans et 18 points et 12 rebonds contre les Clippers. Le bad boy des Pistons a également fait parler de lui à l’occasion d’un coup asséné sur la tête de Moritz Wagner du Orlando Magic la semaine passée. Lors d’une contre-attaque finit sur la touche, le meneur de Detroit a perdu son sang-froid. Directement expulsé, il a par la suite écopé de trois matches de suspension, ce qui n’empêchera pas sa venue sur Paris en janvier prochain pour affronter les Bulls.
Son compatriote de la Draft 2020 Théo Maledon ne vit pas autant de belles aventures à Charlotte. Il a d’ailleurs perdu en temps de jeu depuis une dizaine de jours avec le retour de LaMelo Ball dans les rangs des Hornets. Une arrivée qui n’a eu aucune incidence sur le bilan collectif de la franchise de Caroline du Nord, nouveau cancre de la NBA.

Retour de Fournier et doutes sur Gobert

Depuis notre dernier point mensuel, la situation d’Evan Fournier ne s’est pas véritablement arrangée. Le capitaine des Bleus est resté cloué au banc des Knicks pendant trois semaines en décembre avant de regagner le parquet lors des deux derniers matches de New York. À un mois de la date limite des transferts de la saison, Evan Fournier pourrait déjà quitter Manhattan et retrouver une vraie place dans un roster NBA. Pour le moment, il reste professionnel avec les minutes que lui donne aléatoirement Tom Thibodeau. Il avait inscrit 11 points face aux Spurs lors de son retour après un mois et demi sans jouer.

La situation de son compère Rudy Gobert est également préoccupante. Alors que l’intérieur pouvait profiter de l’absence de Karl Anthony Towns pour gagner en importance dans la raquette des Wolves, Gobert peine à faire s’imposer les siens. Dernièrement, sa doublure Naz Reid – un profil à la KAT – lui a même été préférée en fin de rencontre. Sur une série de 6 défaites en cours et après un revers contre le dernier de la NBA (Detroit), Minnesota est 11e à l’Ouest avec un bilan négatif. “Nous pouvons baisser les bras et nous apitoyer sur notre sort ou nous pouvons regarder vers l’avant et comprendre que la saison est encore longue et qu’il nous reste beaucoup de temps. Une fois que l’on aura compris ça, ce sera une équipe complètement différente », a affirmé ce week-end Gobert.

Les statistiques des Français de NBA

Rudy Gobert (Minnesota Timberwolves)
16 victoires – 21 défaites | 11e de la Conférence Ouest
13,6 points à 67,4 % aux tirs, 11,8 rebonds, 1,3 contre, 1,7 perte de balles et 0,8 passe décisive pour 22,7 d’évaluation en 31 minutes (31 matches)

Evan Fournier (New York Knicks)
19 victoires – 18 défaites | 8e de la Conférence Est
7,3 points à 35,6 % aux tirs, 2,0 rebonds, 1,5 passe décisive, 0,7 interception et 1,1 perte de balles pour 6,1 d’évaluation en 20 minutes (15 matches)

Nicolas Batum (Los Angeles Clippers)
21 victoires – 17 défaites | 5e de la Conférence Ouest
6,3 points à 44,4 % aux tirs, 4,3 rebonds, 1,4 passe décisive, 0,6 interception, 0,8 contre et 0,7 perte de balles pour 9,7 d’évaluation en 21 minutes (37 matches)

Killian Hayes (Detroit Pistons)
10 victoires – 29 défaites | 15e de la Conférence Est
9,1 points à 38,1 % aux tirs, 5,3 passes décisives, 2,9 rebonds, 1,0 interception et 1,8 perte de balles pour 10,9 d’évaluation en 26 minutes (37 matches)

Théo Maledon (Charlotte Hornets)
10 victoires – 27 défaites | 14e de la Conférence Est
5,5 points à 40,5 % aux tirs, 2,5 passes décisives, 2,4 rebonds, 1,0 perte de balles et 0,8 interception pour 7,5 d’évaluation en 16 minutes (35 matches)

Frank Ntilikina (Dallas Mavericks)
21 victoires – 16 défaites | 4e de la Conférence Ouest
2,9 points à 34,5 % aux tirs, 1,6 rebond, 1,3 passe décisive, 0,7 perte de balles et 0,3 interception pour 3,3 d’évaluation en 14 minutes (18 matches)

Joël Embiid (Philadelphie Sixers)
21 victoires – 14 défaites | 5e de la Conférence Est
33,2 points à 52,9 % aux tirs, 9,7 rebonds, 4,6 passes décisives, 3,8 pertes de balles et 1,7 contre pour 34,9 d’évaluation en 36 minutes (27 matches)

Les statistiques des Français de G-League

Ousmane Dieng (Oklahoma City Blue)
15,8 points à 44,9 % aux tirs, 8,7 rebonds, 4,3 passes décisives, 0,7 interception, 1,2 contre et 3,5 pertes de balles pour 19,8 d’évaluation en 35 minutes (11 matches)

Moussa Diabaté (Ontario Clippers)
19,2 points à 61,5 % aux tirs, 11,9 rebonds, 3,0 passes décisives et 0,5 interception pour 28,0 d’évaluation en 32 minutes (12 matches)

Joël Ayayi (Lakeland Magic)
10,4 points à 58,5 % aux tirs, 5,4 rebonds, 4,1 passes décisives, 1,3 interception et 1,9 perte de balles pour 15,8 d’évaluation en 30 minutes (16 matches)

Sidy Cissoko (G-League Ignite)
9,5 points à 39,8 % aux tirs, 2,9 rebonds, 2,5 passes décisives, 0,9 interception et 1,8 perte de balles pour 9,2 d’évaluation en 29 minutes (13 matches)

Sekou Doumbouya (Delaware Blue Coast)
4,2 points à 37,0 % aux tirs, 2,7 rebonds, 0,9 passe décisive, 0,2 interception et 1,2 perte de balles pour 4,3 d’évaluation en 12 minutes (13 matches)

Adam Mokoka (Oklahoma City Blue)
10,8 points à 49,5 % aux tirs, 4,7 rebonds, 1,3 passe décisive, 0,9 interception et 1,7 perte de balles pour 12,7 d’évaluation en 28 minutes (15 matches)

Les statistiques des Français de NCAA

Joshua Mballa (Ole Miss)
4,9 points à 56,7 % aux tirs, 3,3 rebonds, 0,3 passe décisive, 0,6 interception et 1,1 perte de balle pour 6,4 d’évaluation en 12 minutes (10 matches)

Eddy Kayouloud (Central Arkansas)
15,0 points à 46,8 % aux tirs, 6,5 rebonds, 1,0 passe décisive, 1,5 interception et 1,8 perte de balles pour 15,4 d’évaluation en 29 minutes (11 matches)

Yvan Ouedraogo (Gran Canyon)
4,9 points à 64,0 % aux tirs, 5,9 rebonds, 0,4 passe décisive, 0,8 interception et 1,0 perte de balles pour 9,6 d’évaluation en 24 minutes (9 matches)

Daniel Batcho (Texas Tech)
13,0 points à 65,0 % aux tirs, 8,3 rebonds, 1,5 passe décisive, 0,9 interception, 1,9 perte de balles et 1,8 contre pour 19,4 d’évaluation en 28 minutes (8 matches)

Yohan Traoré (Auburn)
3,5 points à 43,8 % aux tirs, 2,2 rebonds, 0,4 passe décisive et 0,6 perte de balles pour 2,9 d’évaluation en 14 minutes (11 matches)

Adama Bal (Arizona)
3,9 points à 37,8 % aux tirs, 1,3 rebond, 0,8 passe décisive, 0,4 interception et 0,6 perte de balles pour 3,6 d’évaluation en 14 minutes (12 matches)

Kymany Houinsou (Washington State)
6,1 points à 50,0 % aux tirs, 3,6 rebonds, 2,1 passes décisives et 2,1 pertes de balles pour 7,5 d’évaluation en 23 minutes (10 matches)

Alex Tchikou (Rhode Island)
3,2 points à 50,0 % aux tirs, 3,2 rebonds, 0,7 passe décisive, 0,7 contre et 1,3 perte de balles pour 5,1 d’évaluation en 15 minutes (9 matches)

Josaphat Bilau (Rhode Island)
6,9 points à 44,4 % aux tirs, 5,8 rebonds, 0,5 passe décisive, 1,0 contre et 2,4 pertes de balles pour 8,1 d’évaluation en 23 minutes (8 matches)

Quentin Diboundje (East Carolina)
6,5 points à 45,8 % aux tirs, 1,1 rebond, 0,8 passe décisive, 0,2 interception et 0,4 perte de balles pour 5,3 d’évaluation en 16 minutes (11 matches)

Benjamin Bayela (East Carolina)
2,2 points à 16,2 % aux tirs, 2,5 rebonds, 0,3 passe décisive, 0,6 interception et 0,3 perte de balles pour 2,1 d’évaluation en 15 minutes (11 matches)

Alaaeddine Boutayeb (Arkansas State)
3,6 points à 63,6 % aux tirs, 1,3 rebond, 0,5 passe décisive, 0,5 contre et 0,9 perte de balles pour 3,9 d’évaluation en 9 minutes (8 matches)

Maxime Raynaud (Stanford)
6,6 points à 56,1 % aux tirs, 5,3 rebonds, 0,5 passe décisive, 0,9 contre et 1,5 perte de balles pour 9,6 d’évaluation en 18 minutes (11 matches)

Kane Milling (UC Davis)
6,9 points à 42,9 % aux tirs, 4,2 rebonds, 1,7 passe décisive, 0,5 interception et 1,6 perte de balles pour 8,2 d’évaluation en 25 minutes (10 matches)

Louis Lesmond (Harvard)
5,8 points à 31,4 % aux tirs, 2,2 rebonds, 0,8 passe décisive, 0,8 interception et 0,8 contre pour 5,2 d’évaluation en 21 minutes (5 matches)

Photo : Nicolas Batum

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

janvier 2023
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019