Dino Meneghin : « Si je renais et que je vois qu’ils ne m’appellent pas en NBA, je me présenterai à eux »

la rédaction
0

Le livre d’Antonio Dipollina « Notre Amérique – Les années dorées du basket italien » propose vingt et un entretiens avec des personnalités qui ont marqué l’histoire du basket italien de 1970 à 1983. Voici quelques citations savoureuses :

« J’ai demandé à Giordani (NDLR : Aldo Giordani éditeur de SuperBasket) : je veux être journaliste. Il m’a dit : il faut être entraîneur. Vous gagnez beaucoup plus. » Valerio Bianchini

« Les Américains sont arrivés et ce sont eux qui ont entrepris d’apprendre l’italien. Aujourd’hui c’est le contraire. » Pier Luigi Marzorati

« Si je renais et que je vois qu’ils ne m’appellent pas en NBA, je me présenterai à eux. » Dino Meneghin

« Le monde a changé, mais je ne peux vraiment me permettre de dire que c’était mieux alors. » Renato Villalta

« Si je pouvais revenir en arrière, je dilaterais le temps, je ralentirais tout pour le faire durer plus longtemps. »
Arthur Kenney

« Nikolic (NDLR : Aleksandar Nikolic, coach de Varèse) pendant l’entraînement : « Bob, es-tu fatigué ? ». « En partie oui ». Lui : « Fais 10 tours de terrain en plus ». Bob Morse

« Aujourd’hui, de nombreux jeunes entraîneurs sont convaincus d’être des scientifiques de l’atome qui font passer la tactique avant la technique. » Sandro Gamba

« 90% de ceux qui sont allés voir le basket en live pour la première fois en sont tombés amoureux. » Enrico Gilardi

« Personne, moi y compris, n’arrive à transmettre quelque chose de cet esprit de l’époque aux jeunes. » Méo Sacchetti

Photo : Dino Meneghin

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

janvier 2023
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019