Vincent Poirier : “J’ai tout ce dont j’ai besoin à Vitoria”

Emmanuel Laurin
0

A 12 points et 7 rebonds de moyenne pour sa deuxième saison en Euroleague, Vincent Poirier (2m13, 25 ans) est pleinement épanoui à Vitoria.

Si son équipe cherche encore la bonne carburation avec 4 victoires en 11 matchs, l’ancien Parisien continue de progresser au sein du collectif basque. Tout roule pour le natif de Clamart !

“Je me sens très bien. Mes coéquipiers ont confiance en moi et me donnent le ballon. Je sais que je peux être dominant et aider mon équipe. J’ai tout ce dont j’ai besoin ici, tout est parfait !”, confie Poirier sur le site de l’Euroleague. “J’essaie toujours de m’améliorer d’une saison à l’autre. J’essaie d’être agressif à chaque instant quand je suis sur le terrain. Avec la confiance, tout est possible. En ce moment, tout se passe bien pour moi et j’espère que ça va continuer comme ça pour le reste de la saison.”

Auteur d’un gros match à 18 points, 8 rebonds pour surprendre le CSKA Moscou la semaine passée, Poirier affirme qu’il ne craint personne en Euroleague.

“D’abord, je me sens chanceux de pouvoir jouer face aux meilleurs joueurs d’Europe. J’adore ça parce que je peux montrer ce que je sais faire chaque semaine et je veux toujours dominer mon adversaire. Un des joueurs les plus compliqués à défendre pour moi, c’est Ante Tomic, surtout l’an passé en Liga. Il est costaud et il a beaucoup de mouvements au poste bas. Mais honnêtement, je n’ai peur de personne. C’est aussi difficile de jouer contre [Edy] Tavares car il est tellement grand, mais je joue beaucoup de pick & roll pour ne pas être toujours contre lui. Comme je l’ai dit, je n’ai peur de personne.”

“Tout le monde peut battre tout le monde en Euroleague”

Membre éminent d’un clan français bien répandu au plus haut niveau européen, Poirier voit évidemment d’un bon oeil l’arrivée de l’Asvel en Euroleague la saison prochaine.

“C’est très très important. C’est une étape essentielle pour faire progresser le basket dans notre pays. On a beaucoup de joueurs français dans les meilleures équipes d’Euroleague. Ça prouve que le basket français a le potentiel pour être meilleur que ce qu’il est. L’Asvel va être une bonne addition à l’Euroleague car ça va montrer que les équipes françaises peuvent être compétitives en Europe. Ça va faire progresser le basket en France.”

En attendant, Vincent Poirier et Vitoria ont encore du pain sur la planche pour rallier les playoffs, et encore plus loin, participer au Final Four qui aura lieu dans leur salle, la Buesa Arena…

“On sait tous que la saison est encore longue, et qu’il y a beaucoup de matchs à jouer. On a commencé par 4 défaites d’affilée et on a fait les playoffs l’an passé. A 4 victoires pour 7 défaites, on va devoir se battre, c’est clair ! Mais les playoffs sont notre objectif. On doit se concentrer sur chaque match et gagner en confiance au fur et à mesure. Tout le monde peut battre tout le monde dans cette compétition. On doit simplement rester concentré sur notre objectif et travailler dur.”

Crédits photo : Euroleague

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juin 2019
LMMJVSD
« Mai  
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements