Sur le banc en NBA, Timothé Luwawu-Cabarrot a l’équipe de France dans un coin de la tête

Sacha RUTARD
0

Timothé Luwawu-Cabarrot (1,98m, 23 ans) laisse le souvenir d’une météorite en France. Après 34 matches à 2,5 points en moyenne en Pro B, à Antibes, il a transité par la Serbie avant d’être drafté par les Philadephia Sixers en 2016. Après une saison de rookie prometteuse et une deuxième moins convaincante, il a été transféré au Thunder d’Oklahoma ou le jeune arrière-ailier s’éternise sur le banc (18 matches, 1,9 point).

BasketUSA est allé à sa rencontre en lui demandant s’il ne trouve pas le temps long.

« Dans ces moments-là, tu ne peux que prendre ton mal en patience. Mais tout le travail que tu fais, ça va payer un jour. J’essaie d’être patient.”

Le Cannois ne va t-il pas considérer un retour en Europe?

“Je n’’y pense pas, je n’y ai pas pensé. Après, c’est vrai que si j’étais resté en Europe, j’aurais pu être dans une équipe où je jouerais 25-30 minutes. J’aurais peut-être un contrat similaire, et autant de choses sur mon CV. Je n’y pense pas pour le moment, car je sais que je suis un joueur NBA. J’ai largement ma place ici, je n’ai pas de doute là-dessus. Après, si ma situation reste la même et que je ne joue pas beaucoup, j’y penserai. Je sais que je peux être un bon joueur en Europe, mais je sais aussi que je peux l’être ici.”

Il est par ailleurs interrogé sur l’équipe de France. Il a failli y mettre le pied à l’étrier en 2017 mais une blessure au genou l’avait privé de toute chance de participer à l’Euro.

« Bien sûr, c’est un objectif. L’équipe de France, c’est toujours un privilège de pouvoir y participer, c’est quelque chose de prestigieux. La Coupe du Monde, c’est une compétition où tu vas jouer les meilleures équipes, avec les meilleurs joueurs du monde, c’est un événement énorme. (…) Oui, c’est sûr que ça pourrait me permettre de me montrer mais surtout de continuer à grandir. Car je pourrais être dans un groupe de gars dont certains ont connu des moments comme ceux que je vis actuellement. Ça me forgerait et ça m’aiderait beaucoup à grandir encore plus. Je me concentre encore sur ma saison, car elle est encore longue. On verra la présélection, puis la sélection.”

Photo: Chris Elise/Basket USA

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

janvier 2019
L M M J V S D
« Déc    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements